BMW M2 : la plus rebelle des compactes ! (Page 1) / M2 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 22-02-2017 23:36:48

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 128

BMW M2 : la plus rebelle des compactes !

BMW M2 : la plus rebelle des compactes !





Après le succès mondial de la Série 1 M et de la Série 2 M240i, il fallait bien doter la Série 2 d’une vraie déclinaison sportive signée M. La M2 du code F87 a été lancée en Janvier 2016 au Salon international de Detroit. Son lancement a d’ailleurs coîncidé avec le 100ème anniversaire de la marque allemande. Zoom donc sur ce concentré de plaisir et de sportivité.



BMW---M2.jpeg



Un six cylindres boosté pour entraîner la sportive

Fidèle à ses standards en matière de performance et de puissance, le constructeur allemand ne badine pas avec les motorisations. Certes, le moteur de la M2 ne provient pas directement de l’usine Motorsport, mais la touche de la branche sportive de BMW y est présente. Comme d’habitude, et comme le veut la tradition sur les petites cadettes M, le standard minimum en ce qui concerne les moteurs c’est bien un 6 cylindres, pas moins ! Le cœur de la M2 est donc un moteur 6 cylindres essence turbocompressé de 3 litres à 24 soupapes. Il est doté de la technologie M TwinPower Turbo avec injection directe « High Precision Injection », distribution entièrement variable VALVETRONIC et système double VANOS.


Couvercle-moteur-BMW-M2.jpeg


Grâce à cette technologie, le moteur engendre une puissance remarquable de 370 ch à 6500 tr/min et un couple maximal de 465 Nm disponible dans la plage de régime de 1400 à 5560 tr/min. D’ailleurs, il est possible de pousser le couple maximal jusqu’à 500 Nm en actionnant la fonction « Overboost ». Cette belle mécanique a été reprise de la Série 2 M 235i et retravaillée dans les ateliers de Motorsport afin d’en booster les performances pour être à la hauteur des exigences de la gamme M. Pour ce faire, les ingénieurs d’étude responsables du projet ont emprunté certains composants des moteurs hautes performances montés sur la M3 et la M4. De plus, le moteur de la M2 est construit en aluminium selon une architecture novatrice « à tablature fermée » qui se caractérise par des chemises d’eau fermées en haut autour des cylindres. Cette conception permet d’optimiser les caractéristiques thermodynamiques et de réduire les frictions internes. La M2 est également dotée de série de la fonction « d’arrêt et de redémarrage automatiques », ainsi que de la fonction « récupération de l’énergie au freinage » qui contribuent à récupérer l’énergie du moteur et à réduire la consommation de carburant.


Moteur-BMW-M2.jpeg


Le moteur est accouplé à une boite mécanique à six rapports avec garnitures de frictions en carbone. Cette boite est équipée d’un dispositif de régulation du régime de retombée qui intervient lors de la rétrogradation des vitesses afin de limiter les « à coups » et d’améliorer le confort de conduite. Les conducteurs qui préfèrent la transmission automatique peuvent opter pour une boîte de vitesses M DKG à 7 rapports et double embrayage avec Drivelogic.


M, comme musicalité !

Manifestement, il est très facile de distinguer l’appartenance de la voiture au clan familial M, grâce notamment aux 4 embouts d’échappements spécifiques dans le bouclier arrière. Cette ligne d’échappement contient un système de clapet à commande électrique qui sert à réduire les contre-pressions, et qui orchestre d’une manière très harmonieuse la musique distinctive et séduisante du moteur sur tous les régimes. Les ingénieurs de la marque allemande sont allés encore plus loin et ont mis à la disposition du conducteur des programmes de sonorités préconfigurées pour une conduite plus agréable. Ainsi, en sélectionnant un mode de conduite, le conducteur active également la sonorité spécifique qui y est associée.


Partie-arriere-M2.jpeg

La M2 est par ailleurs une voiture hyper-connectée. Le conducteur dispose d’une large gamme d’applications et de fonctionnalités qui lui permettent d’améliorer son style de conduite et de partager ses performances via des réseaux sociaux comme Facebook par exemple. En option, il est également possible de commander le pack « Safety » qui comprend plusieurs dispositifs d’aide à la conduite comme l’avertisseur de risque de collision et l’indicateur de limitation de vitesse. Côté infodivertissement, la M2 est équipée de série du système de navigation Professional et de la fonctionnalité iDrive. Le conducteur peut également accéder aux webradios via la fonction « Online Entertainment » ainsi qu’aux différents services offerts via la ConnectedDrive.

M2--sur--route.jpeg

M, comme musclée !

Le fait d’appartenir à la famille « M » donne automatiquement des caractéristiques spécifiques. Au niveau du design extérieur, la M2 est, comme toutes ses sœurs ainées, sportive et agressive. Quel que soit l’angle d’observation, la M2 est visiblement très musclée grâce à ses lignes extérieures dynamiques, sa voie élargie et ses ailes bodybuildés. Le pare-chocs avant évasé est inspiré de la course automobile et rappelle un peu la légendaire BMW 3.0 CSL. Il renferme une grille centrale et deux grilles d’aération latérales munies de « rideaux d’air » pour améliorer l’écoulement de l’air, et réduire les turbulences au niveau des passages des roues.



Calandre-BMW-M2.jpeg



Les calandres à doubles lames en noir avec logo « M » se distinguent par un design en « nez de requin » qui rappelle la tendance stylistique des années 70, initiée par le guru du design automobile de l’époque, Paul Bracq. Cette double calandre légèrement penchée en avant renforce également le caractère agressif de la M2, et marque une continuité visuelle avec les phares ronds en Xénon. Vue de profil, on constate que les designers de la marque allemande ont bien voulu renforcer le caractère athlétique du Coupé en adoptant une ligne de gouge ascendante. Cette ligne commence à partir des ouïes typiques M disposés sur les ailes avant, et relie les flancs évasés à la partie arrière. Grâce à une voie plus élargie et des passages de roues évasés, il a été possible de monter des roues 19" en aluminium matricé qui reprennent le même design « double branches » visible aussi sur les calandres typiques M. La partie arrière assez large confirme la stabilité de conduite et le caractère dynamique de la M2.


Interieur-BMW-M2-.jpeg


Cette largeur visuelle est également accentuée par les lignes horizontales du coffre et du bouclier ainsi que par les feux arrière en LED et les réflecteurs atypiques disposés de manière verticale sur les extrémités du pare-chocs arrière. A l’intérieur, la conception de l’habitacle est typique de la famille « M » mais moins raffinée que celle de la M3 et de la M4. Le poste de conduite est orienté vers le conducteur et le logo « M » est apposé sur le levier de vitesse, le combiné d’instruments, le volant gainé et surpiqué, et sur les barres de seuil. Les sièges « M Sport » en cuir Dakota noir sont surpiqués en bleu et portent l’emblème M. Ils assurent un maintien efficace et offrent par la suite une sensation de conduite plus sportive.



La-nouvelle-BMW-M2.jpeg


M, comme maitrise

La M2 a été construite selon les procédés techniques les plus innovantes en matière de construction allégée. Elle est légère, compacte et bien équilibrée avec une répartition de masse d’environ 50/50 sur les deux essieux avant et arrière en aluminium empruntés à la M3. L’utilisation de l’aluminium est devenue presque une obsession chez le constructeur bavarois. Ainsi, les pièces de liaison au sol sont toutes fabriquées en alliages d’aluminium, ce qui permet d’alléger l’ensemble de la sportive qui ne pèse d’ailleurs que 1495 Kg (selon DIN). Les proportions de la M2 sont dignes d’un Coupé M, et donnent l’impression d’un mélange de compacité, et de sportivité. La rebelle mesure donc 4468mm en longueur, 1854 mm en largeur et 1410 en hauteur. Une garde au sol de 123 mm confirme le caractère sportif et fonceur du véhicule.


BMW-M2--circuit.jpeg



La M2 emprunte les mêmes caractéristiques visuelles à ces ainées comme le porte à faux réduit et le capot moteur allongé. La M2 est dotée de série du système de freinage « M Compound » issu directement de la course automobile. Le label « M » est visible sur les étriers en bleu métallisé, et atteste explicitement des hautes performances de ce système de freinage hautement résistant à la chaleur et « antifading ». Quant à la direction, les ingénieurs de la marque munichoise ont opté pour un système à crémaillère assistée électromécanique (EPS). Et pour avoir plus d’efficacité et de précision, le système de direction est équipé de série de la fonction Servotronic spécifique pour la gamme M et offre deux modes de conduites à sélectionner par un sélecteur dédié : « Confort » et « Sport/Sport+- ».


Etrier-de-frein-BMW-M2.jpeg



Le système de gestion électronique de la direction prend en considération plusieurs facteurs pour déterminer le niveau d’assistance, comme l’adhérence au sol, et la vitesse du véhicule. Et pour maitriser davantage la conduite du véhicule, la compacte bénéficie de tout l’arsenal technique du constructeur bavarois développé au fil des années. Des systèmes comme le DSC, MDM (Mode M Dynamic), CBC (Contrôle de freinage en courbe), et DBC (assistant de freinage) surveillent continuellement le comportement du véhicule, et interviennent pour optimiser la dynamique de conduite. Ce qui n’empêche pas tout de même d’avoir des performances dignes d’une M, ainsi la sportive accélère de 0 à 100 km/ h en seulement 4.3s, et passe de 80 à 120 km/h en 3.6 !

M2-sur-route.jpeg

Conclusion

Même si on lui reproche un habitacle moins raffiné que ses ainées, et des sensations « artificielles » notamment en ce qui concerne les sonorisations du moteur et la direction, la M2 s’impose comme une option plus abordable que la M3 et la M4. Grâce à ses performances techniques et son design athlétique, la compacte est également une concurrente sérieuse dans son segment qui comprend principalement l’Audi RS3, la Mercedes classe A AMG et la Porsche Cayman.



BMW-M2-Bleue.jpeg

Dernière modification par BMW-Tech (23-02-2017 14:23:12)

Hors Ligne

#2 23-02-2017 15:29:01

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 154
Site Web

Re : BMW M2 : la plus rebelle des compactes !

Bonjour,

Il fallait une sportive compacte pour contrer la Mercedes Classe A 45 AMG et l'Audi RS3, on peut dire que la M2 est à la hauteur du challenge! Merci pour cette présentation superbement illustrée, c'est épinglé smile


Forum BMW

Hors Ligne

Pied de page des forums