BMW Série 7 E23 : le premièr épisode d’une saga réussie ! (Page 1) / Série 7 E23 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 14-12-2017 17:27:30

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 462

BMW Série 7 E23 : le premièr épisode d’une saga réussie !

BMW Série 7 E23 : le premièr épisode d’une saga réussie !


Depuis plus de 40 ans, la Série 7 incarne le summum du luxe et du confort chez BMW. C’est une vraie vitrine technologique qui inaugure la plupart des nouveaux systèmes et équipements conçus par le constructeur bavarois. La Série 7 E23, première génération du vaisseau amiral bavarois, a été présentée en 1977 au Salon de Munich. Elle remplace la mythique BMW E3 et vient consolider le succès commercial des gammes Série 5, Série 3 et Série 6.



BMW-Serie-7-E23.jpeg




Développement

La Série 7 E23 a été développée dans le cadre du programme « Neue Klasse » lancé en 1962. Ce programme ambitieux avait comme principal objectif la création de nouveaux modèles pour effacer les retombées catastrophiques de la crise financière qu’a subie BMW durant les années 1950. Pratiquement tous les modèles qui font actuellement le succès de BMW sont nés dans les années 1970 : la Série 5 a été lancée en 1972, la Série 3 en 1975, et la Série 6 en 1976. La Série 7 qui vient couronner le programme « Neue Klasse » a été lancée en 1977. Elle marque une évolution importante de l’offre de BMW dans le segment des berlines très haut de gamme. En outre, elle représente la réplique bavaroise à la Mercedes-Benz classe S lancée depuis 1972. Sa mission principale était donc d’assurer la présence de BMW dans le segment des berlines premium tout en cassant le monopole de sa rivale de Stuttgart.





BMW-Serie-7-E23-2.jpeg





Bien qu’étant une voiture complètement nouvelle, la Série 7 E23 reprend la quasi-totalité des moteurs et des concepts techniques utilisés pour la gamme BMW E3. Ainsi, elle adopte des moteurs six-cylindres longitudinaux de la famille M30, un système de suspension à roue indépendantes, et une chaine cinématique à propulsion arrière. Cela dit, elle introduit de nouveaux concepts comme les disques de frein arrière, la suspension à double articulation à l’avant, le pare-brise en verre feuilleté, la colonne de direction et les sièges à réglage de hauteur, les rétroviseurs à réglage électrique, et la direction assistée à recirculation de billes. La série 7 E23 est également l’un des premiers modèles de BMW à être doté d’une carrosserie à zones de déformation programmée. Elle se distingue donc par une meilleure sécurité passive en comparaison avec la gamme BMW E3. En outre, elle offre un meilleur niveau d’habitabilité et de confort.



BMW-Serie-7--E23-4.jpg



La Série 7 E23 est également l’une des premières voitures au monde à être équipées d’un système de gestion électronique moteur et d’un indicateur d’intervalles d’entretien. BMW avait même projeté de développer de nouveaux moteurs V8 et V12 pour la Série 7 E23 mais le projet a été abandonné à cause de la deuxième crise pétrolière qui a eu lieu en 1979. Les concurrentes directes de la Série 7 E23 sont la Mercedes classe S (W126), la Jaguar XJ, et la Maserati Quattroporte.




BMW-Serie-7--E23-5.jpeg




Design extérieur

Le design de la Série 7 E23 est l’œuvre du styliste français Paul Bracq qui a également dessiné la Série 5 E12, la Série 3 E21, la Série 6 E24 et la mythique BMW Turbo. La Série 7 E23 est une berline 4 portes à trois volumes qui repose sur une structure autoporteuse en acier.  A l’extérieur, elle reste fidèle au code stylistique de la marque bavaroise avec notamment les calandres typiques et le pli de Hofmeister au niveau des montants C. Cela dit, elle affiche tout de même sa propre identité stylistique et impressionne par son grand gabarit. Mesurant 4860 mm de long, 1800 mm de large, et 1430 mm de haut, elle est nettement plus grande que la Série 5 E12 et la Série 6 E24. D'ailleurs, à l’image de ses deux modèles, elle adopte le style « nez de requin » à l’avant, lequel a été initié par Paul Bracq.




BMW-Serie-7--E23-3.jpg




La face avant, très agressive, comprend des calandres aux contours chromés intégrées dans le capot, des doubles phares ronds, et des feux de direction. A l’instar de la gamme BMW E3, la Série 7 E23 présente de grandes surfaces vitrées et offre donc une très bonne visibilité depuis l’intérieur. La face arrière de la Série 7 E23 est similaire à celle de la Série 6 E24 avec notamment un large couvercle de coffre et de grands feux arrière. Sur la demande de certains concessionnaires allemands, le carrossier Euler a conçu en 1981 une version break de la Série 7 E23 qui n’a pas eu un grand succès commercial.





BMW-Serie-7--E23-6.jpeg







Design Intérieur

A l’image de la face arrière, la conception stylistique de l’intérieur est largement inspirée de la Série 6 E24. Le poste de conduite orienté vers le conducteur-qui est également l’œuvre de Paul Bracq- est ergonomique et offre un accès facile à tous les instruments. Grâce à un empattement mesurant 2800 mm, les occupants de la BMW E23 bénéficient d’une position assise très confortable. Pour aménager l’intérieur, les stylistes ont fait appel à des matériaux premium comme le cuir, le bois, et l’aluminium. Le modèle de pointe (745i) était proposé en deux finitions : « Executive » et « Highline ». A l’intérieur de la BMW 745i Executive, les sièges, les garnitures de portes, la console centrale, et la partie inférieure de la planche de bord sont couverts de cuir de buffle.





BMW-Serie-7--E23-7.jpeg





Quant à la BMW 745i Highline, elle est plus raffinée et adopte des boiseries spécifiques et une sellerie de cuir Nappa. Les modèles de la BMW E23 sortis à partir de 1978 sont équipés du système ABS, d’un ordinateur de bord, et de sièges chauffants. D’autres équipements étaient proposés en option comme le régulateur de vitesses, la sellerie en cuir, le toit coulissant en acier, le volant Sport gainé de cuir, les lave-phares, les lève-vitres électriques, et les sièges arrière individuels à réglage électrique. En 1985, BMW a lancé une version L7 (L pour Luxury) destinée spécialement au marché américain.




BMW-Serie-7--E23-8.jpg

Motorisations

Au total, BMW a construit 8 modèles de la Série 7 E23. Ils sont tous animés par des moteurs essence dérivés du bloc monumental M30 surnommé également « Big Six ». D’ailleurs, la plupart de ces moteurs sont partagés avec la Série 5 E12 et la Série 6 E24. Au lancement, la Série 7 E23 était proposée en trois variantes : la 728 (170 ch-238 Nm), la 730 (184 ch-260 Nm), et la 733i (197 ch-280 Nm). Cette dernière était équipée d’un système d’injection Bosch L-Jetronic et d’un système d’allumage transistorisé (tz), lequel offre de meilleures performances en comparaison avec le système classique à condensateur et rupteur.




BMW-Serie-7--E23-9.jpeg




En 1979, le constructeur munichois a étoffé son offre en lançant 4 nouveaux modèles : la 725i (150 ch-215 Nm), la 728i (184 ch-240 Nm), la 732i (197 ch-285 Nm) et la 735i (218 ch-310 Nm). La 725i, destinée principalement à l’export, est devenue le nouveau modèle d’entrée de gamme de la Série 7 E23, tandis que la 728i a remplacé la 728 et la 732i a remplacé la 733i. En 1980, la gamme a retrouvé un nouveau modèle de pointe avec le lancement de la 745i (252 ch-380 Nm). Cette dernière est d’ailleurs la première voiture de série au monde à être équipée d’un système de suralimentation géré par le système électronique du moteur au même titre que les systèmes d’injection et d’allumage. Elle est aussi la seule variante de la Série 7 E23 à adopter un turbocompresseur avec intercooler.

La version restylée « 745i phase 2 » a reçu un nouveau moteur 3.4 L et une nouvelle boite de vitesses automatique à 4 rapports. Pour la première fois de l’histoire de BMW, un système de gestion électronique de la boite de vitesses (connecté au système de gestion moteur DME) a été proposé de série sur la 745i. Ce système innovant à l’époque c’est d’ailleurs généralisé sur l’ensemble des modèles de la Série 7 équipés d’une boite de vitesses automatique.  A noter qu’une édition spéciale de la 745i était destinée uniquement au marché Sud-Africain. Légèrement plus puissante que la version turbocompressée, elle est animée par le moteur atmosphérique M88/3 délivrant 286 ch. 




BMW-Serie-7--E23-10.jpeg

La Série 7 E23 phase 2

En Septembre 1982, la Série 7 E23 a reçu de nombreuses améliorations stylistiques et techniques dans le cadre de son restylage de mi- carrière. A l’extérieur, les calandres et les grilles centrales sont plus larges en comparaison avec la Série 7 E23 phase 1. Le pare-chocs a également été redessiné et doté d’un spoiler inférieur plus aérodynamique. La face arrière a reçu une nouvelle jupe aux contours chromés et affiche un style plus raffiné. Un spoiler arrière sur le couvercle du coffre était proposé en option. A l’intérieur, la planche de bord a été redessinée et dotée d’un nouveau combiné d’instruments plus ergonomique. La BMW E23 restylée est équipée d’un nouvel indicateur de consommation et d’un nouveau système de réglage des sièges avant. En outre, la climatisation automatique et le système de réglage des phares depuis l’intérieur ont été proposés en option. Par ailleurs, les trains roulants ont reçu des améliorations techniques surtout au niveau de la suspension arrière.






BMW-Serie-7--E23-11.jpeg






Conclusion

Produite jusqu’à l’année 1987, la Série 7 E23 s’est vendue à 285.029 exemplaires. Elle a été remplacée par la BMW E32, deuxième génération du vaisseau amiral bavarois. Bien qu’elle n’a pas eu le grand succès commercial de la Mercedes classe S W126, elle reste une berline luxueuse qui impressionne toujours par sa finesse, son agilité et son style.



BMW-Serie-7--E23-12.jpg

Dernière modification par BMW-Tech (14-12-2017 21:26:05)


Forum BMW

Hors Ligne

#2 15-12-2017 10:19:47

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 411
Site Web

Re : BMW Série 7 E23 : le premièr épisode d’une saga réussie !

C'est toujours un plaisir de redécouvrir un modèle d'époque au travers d'une de tes présentations. La E23 était la réponse de BMW à Mercedes-Benz et sa Classe S. Aujourd'hui encore, la Série 7 représente, comme le dit la marque, "le luxe de demain".


Forum BMW

Hors Ligne

Pied de page des forums