Fiche occasion BMW Série 7 E65: Fiabilité et guide d'achat (Page 1) / Série 7 E65 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 11-12-2017 08:41:25

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 508

Fiche occasion BMW Série 7 E65: Fiabilité et guide d'achat

Quatrième génération de la série 7, la E65 a connu l’une des carrières les plus mitigées de l’histoire de l’automobile.  Elle était censée annoncer les nouvelles orientations stylistiques de la marque du début des années 2000, mais les débuts furent très difficiles.
Pour surpasser la critique, BMW a dû se lancer dans une phase 2 dès 2005 qui révolutionna complètement le visage de la gamme et la remit dans la course. Près de 10 ans après la fin de sa commercialisation, la BMW série 7 E65 est toujours au cœur des débats les plus passionnés. 

BMW-serie-7-E65-1

Finition de la BMW série 7 E65

BMW pensait marquer le début du nouveau millénaire, mais ses choix n’ont pas toujours fait l’unanimité jusqu’au restylage. La finition a donc connu de nombreux déboires qui ont fait faire les montagnes russes à la BMW série 7 E65.

Les plus de la finition

En début de sa carrière, la BMW série 7 E65 était  présentée comme le premier modèle à intégrer le « Frame Design ». Il a cependant fallu attendre le restylage pour en voir toute la splendeur.

En effet, la phase 2 de la BMW série 7 E65 lui a permis de se remettre dans la course. Dès 2005, elle affiche beaucoup plus de raffinement et d’élégante et parait moins trapue. Grâce aux  lignes qui ont été énormément retravaillées, la BMW série 7 E65 parait bien plus séduisante aussi bien de profil que de face.  En parlant de face, les optiques n’ont plus rien des immondes rectangles sans gout de la première phase. L’autre atout non négligeable de la BMW série 7 E65 est qu’elle vieillit très bien. Le temps ne semble pas avoir d’emprise sur elle bien. Ça démontre à quel point BMW a fait du bon boulot en se ravisant à temps.

À l’intérieur aussi, la BMW série 7 E65 jouit d’un très grand raffinement. C’est d’ailleurs l’un des points positifs qui ont à jamais marqué les esprits. Dans une BMW série 7 E65, vous ne ferez pas autant tourner les regards que dans une Mercedes Classe S, mais vous pouvez quand même vous réjouir de profiter d’un habitacle très luxueux.  La qualité des matériaux et la rigueur de l’assemblage ne laissent aucune place à la critique.

BMW-serie-7-E65-2

Les moins de la finition

Le pire de la finition de la BMW série 7 E65 est incontestablement la version d’avant restylage. Elle cristallise, à elle seule, toutes les critiques possibles et imaginables. En dépit du Frame Design, cette version manquait énormément de finesse. Elle paraissait trop massive  et rondouillarde à la limite. Il faut dire que sa taille de plus de 5 mètres rallonge énormément son aspect général. Si on ajoute à cela le luxe ambiant dans l’habitacle, la BMW série 7 E65 passe rapidement d’une berline à une limousine.

Par ailleurs, en raison du design de la voiture, les portières n’étaient pas suffisamment protégées. En dépit de tout le luxe ambiant dans l’habitacle, le temps reste le pire ennemi de la BMW série 7 E65.  Les sièges en cuir prennent vite un coup de vieux. Mais au moins, son gabarit imposant nous donne déjà une idée de ce que pourraient être le confort et l’habitabilité.

BMW-serie-7-E65-3

Confort et habitabilité de la BMW série 7 E65

Les questions du confort et de l’habitabilité dans la BMW série 7 E65 semblent être résolus d’avance. C’est vrai que lorsqu’on a affaire à une voiture de plus de 5 mètres, ça pourrait aller de soi. Mais invraisemblablement, le confort et l’habitabilité sont l’un des talons d’Achille de cette berline allemande.

Le plus de confort et de l’habitabilité

Ce qui parait le plus clairement dans l’antre de cette voiture est sans aucun doute son habitabilité. Sur les 5 mètres, elle comptabilise un empattement de près de 3 mètres. De quoi mettre à l’aise 5 personnes. Bien sûr, cela profite aussi au coffre qui est tout ce qu’il y a de plus généreux en affichant une capacité minimale de 500 litres. Le confort de conduite est, lui aussi, exceptionnel.  L’autre point fort est la floraison des options. Il y en a à tous les niveaux. Ce qui permet à la BMW série 7 E65 d’être une voiture tout à fait dans l’air du temps. L’iDrive fait partie des stars de cet équipement. En tout cas, la berline n’a rien à envier aux modèles les plus récents.  Par contre, la fiabilité électronique ne pouvait pas être plus désastreuse.

BMW-serie-7-E65-4

Le moins de confort et de l’habitabilité

Le premier défi de cet habitacle est le confort de la place centrale arrière. Mais ce n’est un secret pour personne que les berlines à 5 places ont toujours eu ce problème. Pire encore, les sièges arrière n’ont pas de modularité. Il n’est donc pas possible de les rabattre pour gagner quelques litres supplémentaires sur le coffre. Cependant, ce n’est pas le plus grand problème de la BMW série 7 E65.

En effet, en misant sur des équipements de série très pauvres contre des options florilèges qui ne font que saler la note, BMW s’est prise à son propre jeu. Les bugs électroniques représentent le drame de cet habitacle. Pouvez-vous vous imaginer investir des milliers d’euros dans des équipements qui, en fin de compte, vous font la misère ?

Même si le fonctionnent du système iDrive est à toute épreuve, il ne jouit pas d’une bonne ergonomie du fait de sa position sur le tableau de bord des modèles avant restylage. Ce n’est pas plus mauvais qu’un GPS bien placé, mais qui n’est pas du tout actualisé. Il n’y a donc pas moyen de s’y fier.
À côté de ça, les problèmes de lecteur CD, de radar et d’ordinateur de bord peuvent sembler dérisoires. Toutefois, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Même les rétroviseurs miroir photochromiques ne fonctionnent plus.

Quand vous avez passé ce cap, il faut encore se faire au tremblement du volant à partir de 110 km/h ou dès que vous freinez un peu fort. Il ne faut pas non plus occulter les grincements très désagréables de la BMW série 7 E65 lorsqu’on essaie de la garer.

BMW-serie-7-E65-5

Motorisation et comportement routier BMW série 7 E65

La motorisation et le comportement routier ont toujours été les points forts des BWM. Les fruits tiendront-ils une fois de plus la promesse des fleurs ?

Les plus de la motorisation et du comportement routier

La motorisation de la BMW série 7 E65 peut être valablement qualifiée de puissante. En effet, BMW n’a composé qu’avec des moteurs 6 cylindres en ligne, 8 et 12 cylindres en V. Ce qui a permis à la BMW série 7 E65 d’afficher des puissances allant de 218 à 445 chevaux. Les moteurs se font soutenir par des couples très généreux variant entre 300 et 750 Nm.

C’est grâce à cet arsenal que la BMW série 7 E65 peut offrir des performances en dépit de son poids qui avoisine quand même les deux tonnes. Les moteurs, quels qu’ils soient, se montrent très puissants et offrent des relances exceptionnelles. Avec une vitesse maximale allant de 238 km/h à 250 km/h, voire 300, on comprend pourquoi BMW a doté son modèle d’une transmission intégrale xDrive. Pour finir, la BMW série 7 E65 est une voiture très économe notamment sur les longues distances.

BMW-serie-7-E65-6

Les moins de la motorisation et du comportement routier

Le poids est un grand handicap pour l’agrément de conduite de la BMW série 7 E65. Elle se montre un peu lourde dans les virages et sa taille ne facilite pas son stationnement en ville. La propulsion n’arrange rien à ce dilemme. Bien qu’elle permette une meilleure répartition des masses, il ne vaut mieux pas la mettre à l’épreuve sur route mouillée. Le poids altère également l’effet du couple sur les essieux. Plus de générosité de la part de BMW n’aurait fait de mal à personne.

Les jantes 17 pouces annihilent  son efficacité en plus de provoquer des effets de roulis. Il faut lui faire chausser des 18, voire des 19 pouces pour faire grimper le compteur. Mais là encore, il faudra faire face par la même occasion à une consommation non négligeable.

Fiabilité

Dans l’ensemble, la BMW série 7 E65 est une voiture très fiable. Mis à part les problèmes de bras de suspensions avant, de silentbloc ou encore de boite de vitesses, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher. Par contre, vers 200 000 km, le déshuileur peut faire des siennes. Avec le poids de l’auto, les freins sont rapidement éprouvés, nécessitant un changement toutes les  20 000 km à l’avant et tous les 40 000 km à l’arrière.

BMW-serie-7-E65-7

Bilan

En dépit du fiasco stylistique et électronique des modèles de la première phase, BWM a su se rattraper en phase 2, proposant une voiture plus moderne et à l’électronique plus fiable.

Si de nombreuses personnes déplorent son poids et sa taille, ils sont tous les deux un atout pour le confort et l’habitabilité, un peu moins dans la conduite. Malgré tout, la motorisation riche et puissante est parfaitement adaptée au statut de la BMW série 7 E65.

En complément à cette fiche occasion sur la BMW Série 7 E65, je vous invite à consulter cet article indispensable avant tout achat: BMW occasion: le guide pour bien choisir.


Forum BMW

Hors Ligne

#2 11-12-2017 11:28:58

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 451
Site Web

Re : Fiche occasion BMW Série 7 E65: Fiabilité et guide d'achat

Les problèmes d'électronique connus de la Série 7 E65 rendent son entretien très couteux, et cela se ressent sur le marché de l'occasion puisque les modèles phase 1 se vendent entre 5000 et 8000€. Pour les modèles après restylage, on est plutot autour des 10000 à 12000€ voir meme plus. Dans tous les cas, la lecture du guide d'achat occasion s'impose, car les éléments à controler sont très nombreux sur ce modèle.


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Pied de page des forums