Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

Annonce


#1 30-06-2021 15:51:17

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 919

La BMW i3 face à ses rivales

La BMW i3 face à ses rivales

Si opter pour une voiture électrique il y a 10 ans paraissait trop précoce pour certains, le débat est tout autre aujourd’hui, à l’image du développement des gammes électriques des constructeurs et des encouragements de l’Etat à franchir le pas.
Commercialisée pour la première fois en 2013, la petite i3 montrait la voie vers l’électrification de la gamme BMW i. Le tempérament novateur de cette petite citadine ne se limitait pas seulement à son moteur électrique mais également à son design futuriste, qui, près de 10 ans plus tard, n'a pas pris une ride. Les concurrents se sont placés petit à petit sur le segment avec des arguments différents, ce qui nous amène donc à étudier ce que cette BMW i3 a de plus ou de moins que ses rivales, telles que la Renault Zoé, la Honda e, ou encore l’Opel Ampera-e.

1-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

Un design nettement distinctif

La BMW i3 a la particularité de posséder une identité forte, dont le style atypique la démarque véritablement de ses concurrentes. Toute en hauteur, cette citadine très chic est facilement reconnaissable avec sa calandre en double haricots, et son gabarit de minispace que l’on ne retrouve chez aucun autre modèle de la gamme BMW. A l’intérieur, l’i3 garde son caractère avant-gardiste, à l’image du panneau de tableau de bord en bois d’Eucalyptus, à la fois symbole de luxe et d’écologie.
Dans l’esprit, on peut tout de même placer la Honda e dans la même catégorie, dont la patte nippone se fait ressentir dans l’expression de son design.
Avec 4.01 mètres de longueur pour 1.58 de hauteur, la i3 se rapproche nettement de la Renault Zoé et ses 4.08 mètres de long pour une hauteur de 1.56 mètres.

2-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

BMW i3 : Qu’en est-il de sa motorisation face à ses rivales ?

Dans sa dernière évolution, la BMW i3 en version 120 Ah, 100% électrique dispose d’une batterie de 42.2 kWh. Cette capacité a presque doublé depuis sa première mise en circulation en 2013 s’élevant à l'époque à 22,2 kWh, dans sa version 60 Ah, accouplé à son bi-cylindres REx. Ce petit moteur essence complémentaire est d’ailleurs un point à souligner dans ce match face aux concurrentes, qui tend à confondre cette petite i3 avec une hybride plus qu’une véritable voiture 100% électrique.

3-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

C’est en analysant sa fiche technique que l’on peut voir que ce petit moteur thermique de 38 ch placé dans le coffre, se présente comme un support au moteur électrique de 170 et 184 ch pour la i3s. Lors de sa mise en route, ce moteur ne va pas entrer dans la chaîne de traction de la voiture, mais va permettre de maintenir et de recharger la batterie en continu.
Sa capacité de 9 litres permet donc de prolonger l’autonomie de la voiture, ce qui est idéal si vous avez tendance à effectuer de longs trajets.
De plus, les performances sont au rendez-vous avec un 0 à 100 km/h en 7 secondes en mode 100% électrique. Accouplé à une transmission aux roues arrière, ces arguments placent la i3 parmi les plus fun et sensationnelles de son segment.

En termes de motorisation, cette i3 se rapproche donc de la Renault Zoé et sa batterie de 41 kWh pour la version R110. Elle aussi, a bien évolué depuis sa première apparition en 2013, mais les prestations du moteur de 110 ch sont en revanche, bien en dessous, avec des sensations moins présentes dans la citadine électrique de la marque au losange. L’ultime génération, la Zoé R135 dispose désormais d’une batterie de 52 kWh qui la hisse en haut du panier.

4-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

Plus récente, la Honda e se distingue en deux versions de 110 et 113 kWh. Sa batterie de 35.5 kWh n’est pas la plus puissante, mais elle peut se targuer d’un 0 à 100 km/h abattu en moins de 10 secondes.
En bonne posture en termes de performances, l’Opel Ampera dispose d’un bloc électrique délivrant 204 ch et d’une batterie utilisable de 58 kWh, lui permettant de pulvériser le 0 à 100 km/h en 7.3 secondes. Sur ce point, elle est au coude à coude avec la BMW i3.

Une autonomie en nette progression depuis 2013

Lorsqu’il s’agit de motorisation électrique, l’autonomie est un argument technique important aux yeux des automobilistes, dont la plupart sont encore assez sceptiques sur ce point. La peur de tomber en panne ou de ne pas trouver de borne de recharge plane toujours, même si les constructeurs et l’Etat continuent à poursuivre leurs efforts pour inverser la tendance.

5-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

La première version de la BMW i3 disposait d’une batterie de 22 kWh, dont les 190 km d’autonomie en cycle NEDC étaient essentiellement dédiés à un usage en ville.
La seconde génération commercialisée en 2017 a vu la capacité de sa batterie évoluer, avec 33 kWh lui permettant d’atteindre une autonomie 300 km en cycle NEDC et 200 km en 100% électrique.
Désormais proposée avec une batterie de 42.2 kWh, la BMW i3 peut désormais dépasser les 300 km d’autonomie en 100% électrique, selon le mode de conduite pour lequel vous allez opter entre ECO PRO et ECO PRO+.

Sur le segment la i3 fait à peu près jeu égal avec la Renault Zoé R110 40 kWh et ses 325 km d'autonomie. La version R135 permet néanmoins d’atteindre les 390 km en 100% électrique, ce que la i3 est également capable de faire en complémentarité de son petit moteur essence.
De son côté, la Japonaise Honda e 110 kWh, se destine plutôt à un usage urbain malgré ses 222 km d’autonomie en cycle WLTP. La version 113 kWh est un plus gourmande en énergie et se contente de 210 km d’autonomie.
Enfin, l’Ampera-e suit la tendance actuelle avec une autonomie de 380 km, même si Opel annonce officiellement 520 km.

6-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

BMW i3 : Qu’en est-il de la recharge ?

D’après la marque à l’hélice une recharge complète de la batterie lithium-ion peut prendre jusqu’à 8 heures sur une prise classique avec un courant de 10 A. Le temps de recharge peut passer à 6 heures avec un chargeur de série de 16 A (WallBow i Pure), et même 3 heures avec un chargeur optionnel de 32 A.
Le dispositif WallBox i Pure, est une borne de recharge composée de matériaux recyclés pouvant être installée à votre domicile par un partenaire de BMW. Il a la particularité de posséder son propre câble et de recharger la batterie de l’i3 30% plus vite, avec un courant de 16 A.
Les bornes publiques poursuivent également leur développement dans l’hexagone, où il est possible d’effectuer une recharge en 6 heures, à l’image de ce que propose le réseau Autolib’. Vous trouverez des informations détaillées dans cet article: BMW i3: Tout sur la recharge.

7-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

Enfin, le chargeur optionnel de 32 A donne la possibilité d’accéder aux bornes de rechargement CC Rapide, dont le courant de 125 A qu’elles distribuent, permet à la batterie de l’i3 d’être à 80% de ses capacités en 30 minutes.
En complément, le REx et son réservoir de 9 litres, augmente considérablement l’autonomie de 150 km, mais limitera la vitesse de l’i3 à 110 km/h si la batterie se trouve sous la barre des 3,5% de sa capacité.
La dernière Renault Zoé se recharge quant à elle sur une prise domestique classique de 10 A. La WallBox monophasée de 16 A est également une alternative de recharge complète entre 6 et 8 heures, et même 3 heures avec un courant de 32 A.
En charge accélérée, la Zoé n’a besoin que d’une petite heure pour être opérationnelle via une borne de recharge électrique.
Pour la citadine électrique de chez Honda, 30 minutes suffisent pour être à 80% de sa capacité de charge, grâce à un connecteur Combo d’une puissance de 100 kW.
Enfin, l’Ampera-e a besoin d’1h30 de charge en prise Combo de 50 kW pour être à 100% contre 8 heure sur une WallBox de 7.4 kW.

8-la-bmw-i3-face-a-ses-rivales.jpg

Bilan : Ce que cette i3 a de plus et de moins que ses concurrentes

Dans la course à l’autonomie toujours plus conséquente au fil des années sur le segment voitures électriques, BMW a su allier le savoir-faire de ses ingénieurs en quête d’une motorisation plus propre avec un niveau de finition toujours aussi remarquable. C’est d’ailleurs sur ce point que l’i3 se distingue particulièrement de ses rivales, ayant tendance à privilégier l’aspect pratique et économique de ses véhicules électriques. Cela se traduit notamment sur les tarifs, avec une BMW i3 à 34 900 € neuve, une Opel Ampera-e à 33 600 € ou encore une Renault Zoé à 22 000 € avec un forfait mensuel de location de batterie à 69 €. Le match de l’autonomie est remporté par l’Ampera-e et sa capacité à atteindre 520 km, même si l’i3 se place naturellement en haut du classement.
Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets, mais la question reste posée sur l’usage idéal de ce type de véhicule. Doivent-elles à tout prix faire preuve de plus de polyvalence ou se limiter à un usage essentiellement urbain ?


Forum BMW

Hors Ligne

Annonce

#2 30-06-2021 16:06:27

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 1 561
Site Web

Re : La BMW i3 face à ses rivales

Bonjour,

Merci pour ce comparatif détaillé des citadines électriques, c'est vraiment très intéressant. On peut voir que la petite i3 de BMW conserve quelques atouts. Alors oui, bien sûr la Zoé est plus abordable mais le niveau de prestation n'est pas le même, ce n'est pas un véhicule premium wink


Forum BMW

Hors Ligne

Annonce


Sujets similaires

Pied de page des forums