Fiche occasion BMW i3: Fiabilité et guide d'achat (Page 1) / i3 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 12-09-2017 22:27:47

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 128

Fiche occasion BMW i3: Fiabilité et guide d'achat

Avant de sortir la i8, BMW avait déja commencé à travailler sur le véhicule électrique avec la i3, pour le plus grand bonheur des  écologistes.
Avec un design très futuriste, la BMW i3 a plus d’un tour dans son sac. Mais il est clair que ce qui intéresse le plus, ce sont ses performances. Sa réputation de voiture propre suffira-t-elle à gommer ses défauts ? Voyons tout ça de plus près.

BMW-i3-1

Finition

Apparemment, BMW a beaucoup misé sur le design de cette voiture et on le voit bien. Pour certains, ça peut passer, mais pour d’autres, la pilule est difficile à avaler.

Les plus de la finition

Il est évident que le plus grand atout de cette voiture est incontestablement son design. Avec sa forme très futuriste, elle devient la coqueluche de BMW. Jamais encore la marque allemande ne s’était aventurée aussi loin hors des sentiers battus. Que ne ferait-on pas pour une voiture hybride ? Apparemment tout, nous diront les ingénieurs de BMW.

C’est pour cela que la BMW i3 est beaucoup plus l’œuvre d’un sculpteur que d’un designer. Sa forme rectangulaire est assez originale. L'autre chose qui est originale, ce sont ses coloris. Il y en a une large gamme et vous pourrez faire votre choix du plus clair au plus foncé. Si vous aimez vous faire voir, vous avez surement trouvé votre carrosse.

Pour sa taille (4m de long), la BMW i3 reste tout de même une voiture assez légère, un peu plus de 1200 kg. Pour réaliser cet exploit, BMW a dû faire des concessions sur la qualité des matériaux de la carrosserie. Celle-ci se compose donc d’aluminium, de fibre de carbone et de plastique. Autant dire que le pari de la légèreté a un cout et celui-ci n’est pas du gout de tout le monde. 

BMW-i3-2

Les moins de la finition

Le choix de ces trois matériaux a beau être justifié par des ambitions nobles, il n’en demeure pas moins qu’on est supposé être en présence d’une voiture haut de gamme. L’aluminium et la fibre de carbone, nous aurions pu nous y faire avec le temps. Mais quand le plastique s’en mêle, BMW devient moins crédible. Comment la marque allemande peut-elle se le permettre ? La question reste en suspens, mais d’aucuns y verraient une tentative désespérée de baisser les couts de la construction. Des rumeurs qui se confirment quand on apprend que les BMW i3 et i8 sont assemblées dans une usine spéciale.  Soit ! Mais le mal est fait.

Si pour l’instant, rien ne semble mettre à mal ce choix, on se demande ce que sera la BMW i3 dans quelques années quand le temps aura eu raison d’elle. La perspective est d’autant plus inquiétante qu’elle jette un froid sur la résistance de cette carrosserie qui représente plus de 50% de l’argument de vente de cette voiture. À cela, il faut ajouter le fait qu’en raison de la composition de la carrosserie, les éléments du châssis ont été collés entre eux et non soudés. Cela ne déteint pas sur la qualité de la finition, mais quand même. On a beau se dire que BMW sait ce qu’elle fait, cela reste quand même difficile à accepter.

BMW-i3-3

Le confort et l’habitabilité de la BMW i3

Après nous être délectés de la vue imprenable qu’offrait la BMW i3 aussi bien de face que de profil, nous n’avons qu’une hâte : monter à bord et savoir jusqu’où elle est capable de nous emporter.

Les plus du confort et de l’habitabilité

Avec son empattement de 2.57 m, soit 64% de la longueur, la BMW i3 a été conçue pour accueillir 4 personnes, soit deux à l’avant et deux à l’arrière. À première vue, il semblerait qu’elle soit très confortable. Il le faut bien pour une aussi grande voiture. Au moins, nous n’aurions pas à nous plaindre d’une place centrale étriquée.

La banquette arrière est rabattable en deux. Ce qui permet d’avoir un passager arrière et de gagner de l’espace supplémentaire pour le coffre. Mais si vous n’êtes que deux à l’intérieur, la banquette se rabat complètement à plat, poussant à la capacité initiale du coffre à 1100 litres.
Le design intérieur, bien qu’un peu plus sobre que l’extérieur, reste somme toute agréable et moderne. Le tableau de bord est, comme la carrosserie, proposé en plusieurs coloris.

L’avantage d’être dans une voiture hybride est incontestablement l’insonorisation. La BMW i3 répond-elle à ce critère ? Assurément, tant qu’on roule à basse vitesse. Ce qui est sûr, on s’en accommode moins lorsque le pied est mis sur l’accélérateur.

BMW-i3-4

Les moins du confort et de l’habitabilité

Il y en a beaucoup qui risquent d’être déçus par le confort et l’habitabilité de la BMW i3 à commencer par la qualité des matériaux. Comme pour la carrosserie, l’habitacle parle beaucoup en « rudimentaire ». Voilà une langue bien étrange dont les mots les plus courants sont « plastique » et « tissu ».
En effet, comme si elle n’en avait pas assez mis dans la finition externe, BMW remet une couche de plastique dans l’habitacle. Il faut aussi s’habituer au revêtement des sièges en tissu d’une qualité plus que douteuse. L’objectif était de faire de la BMW i3 l’ambassadrice des voitures écologiques avec beaucoup d’éléments recyclables.

Quant au coffre, on se demande bien à quoi pensait la marque allemande. Pour une voiture de plus de 4m de long et à 4 places, 260 litres restent insignifiants. D’aucuns mettront en avant les 1100 litres obtenus après que la banquette soit rabattue. Mais, n’a-t-on pas plus besoin d’espace quand on part en voyage à quatre plutôt qu’à deux ? Laissons à BMW le soin de répondre. À deux ou à quatre, voyager dans un confort royal n’est pas censé être un luxe. Pourtant, la suspension est tellement raide que vous en ressentirez chaque imperfection de la chaussée surtout à basse vitesse. Ce qui nous pousse à nous poser de sérieuses questions sur le comportement routier de cette voiture.

Il a fallu que cette BMW ait des portes antagonistes, c’est-à-dire que les passagers arrière ne peuvent descendre tant que ceux à l’avant ne sont pas descendus. 

BMW-i3-5

Motorisation et comportement routier de la BMW i3

En tant que voiture hybride, la BMW i3 n’est pas un record de puissance. Si sa motorisation a quelques mérites, elle a encore du chemin à faire en tout cas pour rivaliser avec des concurrents.

Les plus de la motorisation

La BMW i3 est une voiture disponible en trois motorisations, dont deux électriques et une hybride. Le premier moteur électrique est puissant de 170 chevaux avec 60ah. Son autonomie générale est de 160 km en conduite mixte, 190 km en conduite urbaine et  km sur autoroute.
Le deuxième moteur, bien qu’affichant la même puissance de 170 chevaux, dispose plutôt de batteries de 94 ah. Ce qui lui permet de pousser son autonomie jusqu’à 230 km en conduite mixte contre 300km en conduite urbaine et 160 km en conduite extra urbaine.

Quant au moteur hybride, il dispose aussi d’une puissance de 170 chevaux. Sa particularité, c’est son moteur Extender REX construit à partir d'un moteur bridé de scooter BMW pour générer le courant. Pour alimenter son moteur mécanique, la BMW i3 dispose d’un réservoir de 9 litres permettant une autonomie de 150 km environ. La consommation du REX, elle, est autour de 5 à 6 litres/100km environ, en fonction de l'état de charge de la batterie et du type de conduite. Ce n'est pas très efficient, mais il faut comprendre que le REX est un générateur de secours destiné à préserver la batterie en cas d'urgence, ce n'est pas un moteur qui entraine mécaniquement le véhicule. Son rendement est donc somme toute correct, pour un groupe électrogène ambulant. Attention car l'option Range Extender fait perdre la vignette Crit'Air verte réservée aux véhicules 100% électriques, le véhicule étant considéré comme un hybride se verra alors paré d'une vignette violette. Et oui, on n'embarque pas un bicylindre 650 cm3 essence impunément!

Pour toutes les versions, le couple est de 250 Nm à 0 tr/min alors que la vitesse maximale plafonne à 150km/h. Par contre, l’accélération de 0 à 100km/h se fait en 7.9secondes pour la version hybride contre 7.2 secondes pour la version électrique 60ah et 7.3 secondes pour la version 94ah.
Les autres éléments que les trois versions ont en commun sont la boite à vitesse automatique à un rapport, la transmission arrière et les jantes 19 pouces. Mais l’un comme l’autre n'a pas que du bon.

BMW-i3-6

Les moins du comportement routier

En dépit de la précision de la direction et du dynamisme de cette auto à basse vitesse, la BMW i3 montre très vite ses limites lorsque la vitesse monte d’un cran. Sur la version hybride Extender REX, le poids est un problème supplémentaire au dynamisme de l’auto. 120 kg de plus, c’est difficile à gérer pour une voiture faite entièrement en matériau ultra léger. Comme on pourrait s’y attendre, ces deux éléments ne font pas bon ménage.
À haute vitesse, la voiture a tendance à tanguer face au vent. À cela, il faut ajouter une transmission arrière pas très efficace sur sol glissant, même si elle reste en faveur d’une meilleure répartition des masses.

De même, les jantes 19 pouces et les pneus 155/70 R19 qu’elles chaussent sont beaucoup trop fébriles pour une voiture de cette taille. Résultat, la voiture se montre encore plus nerveuse dans les virages et les hautes envolées. Tout cela semble dérisoire à côté de ce qu’on pourrait appeler la grande tragédie des voitures électriques ou hybrides. Elles coutent cher, n’ont pas assez d’autonomie et n’offrent pas de hautes performances.

BMW-i3-7

Bilan

La BMW i3 reste une voiture très esthétique, la marque allemande ayant énormément misé sur le look et le volet écologique au point de faire l’impasse sur la performance. Très chère à l’achat et encore très récente, la BMW i3 reste difficile à trouver en occasion. Il ne faut donc pas compter sur une décote pour vous aider à en prendre une sans vous serrer la ceinture. Quant à la fiabilité, aucune information n’a encore été donnée à ce propos, mais vous vous doutez bien qu’une telle voiture coutera cher aussi bien en entretien qu’en réparation parce qu’elle exigera une expertise particulière. Êtes-vous prêt à vous risquer ?

En complément à cette fiche occasion sur la BMW i3, je vous invite à consulter cet article indispensable avant tout achat: BMW occasion: le guide pour bien choisir.

Hors Ligne

#2 14-09-2017 09:21:53

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 154
Site Web

Re : Fiche occasion BMW i3: Fiabilité et guide d'achat

Bonjour,

En fait de plastique, les éléments de carrosserie de la i3 sont en fait composés de PRFC (polymère à renfort fibre de carbone), un matériau composite high tech très couteux. On n'est donc clairement pas dans de l'élément de carrosserie plastique low cost comme on en voit beaucoup chez certains constructeurs, y compris premium. Ca peut avoir l'air "cheap", mais ça ne l'est pas du tout en réalité.

C'est vrai que la i3 est très particulière, car sa technologie électrique en fait un véhicule à part sur le marché de l'occasion. En effet, meme si sa batterie est garantie 8 ans par le constructeur, ce n'est pas le cas pour le reste du véhicule. Et rares sont les professionnels compétents pour diagnostiquer, réparer ou meme chiffrer une panne sur le circuit haute tension de la i3, toute intervention nécessitant d'avoir suivi une formation spécifique très poussée et d'utiliser des outils et des équipements de protection que ne renieraient pas les techniciens de chez EDF.

On trouve quelques i3 en occasion, à partir de 20000€ environ en France comme en Allemagne. Les modèles français affichent généralement autour de 20000 Kms au compteur, tandis que les modèles allemands peuvent afficher des kilométrages largement plus élevés de l'ordre de 50000 à 100000 Kms, preuve que l'utilisation du véhicule électrique au quotidien est déja entrée dans les moeurs outre-Rhin alors qu'elle reste essentiellement cantonné à un usage de petits trajets urbain en France.

Heureusement, les modèles disponibles sont pratiquement toujours issus de vendeurs professionnels, c'est un soulagement car il ne faut pas laisser de tels véhicules livrés à des bidouilles et bricolages! D'ici quelques années, lorsque le prix de ces véhicules aura chuté sur le marché de l'occasion, on risque d'avoir de droles de surprises... Quoi qu'il en soit, il faudra bien tester toutes les fonctions électriques du véhicules avant l'achat et s'assurer que le vendeur connait le produit et son fonctionnement sur le bout des doigts.


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
Épinglée :
3 19 Hier 20:09:01 par DaddyKool
Épinglée :
1 26 14-09-2017 15:07:25 par DaddyKool
Épinglée :
1 20 14-09-2017 08:12:13 par DaddyKool
Épinglée :
1 50 25-08-2017 14:56:42 par DaddyKool
Épinglée :
1 27 23-08-2017 16:20:37 par DaddyKool

Pied de page des forums