BMW Série 7 E38 : l’évolution d’un mythe (Page 1) / Série 7 E38 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 25-08-2017 20:22:04

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 128

BMW Série 7 E38 : l’évolution d’un mythe

BMW Série 7 E38 : l’évolution d’un mythe!


En 1993, la troisième génération de la Série 7 a été dévoilée officiellement au Salon de Frankfort. A partir de 1994, les premiers modèles ont été produits à l’usine de BMW à Dingolfing. Synonyme de confort et de prestige, la Série 7 E38 évolue sur plusieurs niveaux par rapport à sa devancière (la BMW E32). D’ailleurs, elle est la première voiture européenne à offrir un système de navigation GPS intégré. Elle est également la première Série 7 à être proposée avec une motorisation Diesel.




BMW-E38-2.jpeg




Développement et design de la BMW E38

Le programme de développement de la Série 7 E38 a commencé à partir de 1988 sous la direction de Claus Luthe. La conception stylistique a été réalisée par le designer autrichien Boyke Boyer. Les premiers prototypes de la Série 7 E38 ont été construits en 1993 et testés sur plus de 2 millions de kilomètres de routes. Bien qu’esthétiquement elle évolue en douceur par rapport à sa devancière, la Série 7 E38 s’en distingue par un design plus raffiné. Avec un Cx de 0.30 (contre 0.34 pour la Série 7 E32) elle est donc plus aérodynamique. L’empattement étendu d’environ 10 cm par rapport à la version précédente fait également améliorer l’habitabilité de la BMW E38.





BMW-E38-1.jpeg





Coté mécanique, la BMW E38 reprend plusieurs motorisations et éléments de liaison au sol de la BMW E32. Au niveau des trains roulants, elle adopte des versions améliorées de l’essieu avant de la BMW E32 et de l’essieu arrière intégral multibras de la Série 8 E31. Grâce à ses trains roulants optimisés et à la répartition des charges 50/50, la Série 7 E38 offre une meilleure maniabilité et un excellent confort de conduite. La dotation de la Série 7 E38 comprend plusieurs équipements novateurs. Ainsi, elle est l’une des premières voitures au monde à être équipées d’un système de navigation GPS intégré avec fonction TV. Elle est également équipée du système d’amortissement piloté électroniquement EDC et de la direction Servotronic. A partir de 1996, les différents modèles de la BMW E38 ont été équipés d’airbags latéraux et d’airbags de tête ITS pour le conducteur et le passager avant, d’un double vitrage, ainsi que du pack électrochrome. 




BMW-E38-3.jpeg




Modèles de la Série 7 E38

La BMW E38 offre un large éventail de choix en termes de motorisations essence et Diesel. D’ailleurs, elle est la première Série 7 à proposer des motorisations Diesel, et la première voiture au monde à être animée par un moteur V8 biturbo Diesel. En outre, les moteurs M62 montés sur les modèles essence de la Série 7 à partir de 1996 sont dotés d’un système de refroidissement variable piloté par cartographie intégrée dans le calculateur moteur.   

BMW 728i E38 (1995-2001)

A partir de 1995, la 728i représente le modèle de base de la Série 7 E38 essence. Elle est animée par le moteur M52B28 qu’on retrouve également sous le capot des modèles 328i (E36), 528i (E39) et Z3 2.8 (E36). Il s’agit d’un six-cylindres en ligne 2.8 L à 24 soupapes qui délivre une puissance maximale de 193 ch et un couple maximal de 280 Nm. A l’instar des autres modèles de la BMW E38, La 728i est équipée d’une boite de vitesses automatique à 5 rapports (ZF 5HP) dotée du système de commande auto-adaptative AGS (Adaptive Transmission Control). Les modèles sortis à partir de 1996 sont équipés d’une boite automatique Steptronic. La 728i E38 accélère de 0 à 100 km/h en 8.6 s et atteint une vitesse de pointe de 227 Km.




-BMW--E38-4.jpeg





BMW 730i E38 (1994-1996)

La 730i représente l’un des modèles de lancement de la Série 7 E38. Elle hérite de sa devancière (730i E32) le même moteur M60B30 qui est également monté sur la 530i (E34). Il s’agit d’un V8 à 32 soupapes d’une cylindrée de 3.0 L. Doté d’un système d’injection multipoints, il délivre une puissance maximale de 218 ch et un couple maximal de 290 Nm. Ce moteur est également accouplé à une boite de vitesse automatique à 5 rapports (ZF 5HP). La 730i E38 accélère de 0 à 100 Km/h en 8.3s et atteint une vitesse de pointe de 235 km/h.

BMW 735i E38 (1996-2001)

En Mars 1996, BMW a retiré la 730i du marché et l’a remplacée par la 735i. Le moteur animant la 735i est le même qu’on retrouve sous le capot de la 535i (E39). Il s’agit d’un V8 3.5 L à 32 soupapes (M62B35) délivrant une puissance maximale de 235 ch et un couple maximal de 320 Nm. En 1998, et à l’occasion du restylage de la BMW E38, le M62B35 a reçu une amélioration technique qui a permis d’augmenter légèrement sa puissance maximale à 238 ch et son couple à 345 Nm.



BMW-E38-5.jpeg





BMW 740i E38 (1994-2001)

La 740i représente également un modèle de lancement de la BMW E38. Elle reprend le même moteur M60B40 de sa devancière (la 740i E32). Il s’agit du même V8 4.0 L à 32 soupapes qu’on retrouve également sous le capot des modèles 540i (E34) et 840Ci (E31). Il génère une puissance maximale de 286 ch et un couple maximal de 420 Nm. En 1996, le moteur M60B40 a été remplacé par un autre V8 : le M62B44. Même si sa cylindrée a été portée à 4.4 L, le nouveau V8 affiche des performances similaires à celles du moteur précédent avec notamment une puissance de 286 ch et un couple de 420 Nm. Sur la version 740i E38 restylée, le moteur a reçu une amélioration technique qui a permis d’augmenter légèrement son couple de 20 Nm. 





BMW-E38-6.jpg




BMW 750i E38 (1994-2001)

La 750i est le modèle de pointe de toute la gamme BMW E38. Elle incarne le summum de la puissance et de la technologie automobile produite à l’époque par le constructeur allemand. Coté moteur, elle est animée par l’emblématique V12 (M73B54), lequel est également monté sur la 850Ci (E31) et la Rolls Royce Silver Seraph. D’une cylindrée de 5.4 L, ce V12 délivre une puissance nominale de 326 ch et un couple nominal de 490 Nm. La 750i accélère de 0 à 100 Km/h en 6.6 s et atteint une vitesse de pointe de 250 Km/h (bridée électroniquement).



BMW 725tds E38 (1996-1998)

En Mars 1996, 19 ans après le lancement de la première génération de la Série 7 et 13 ans après le développement du premier moteur BMW turbo diésel, le vaisseau amiral de BMW a été enfin proposé en version Diesel : la 725tds. Ce modèle a été en effet la réplique du constructeur bavarois aux modèles Diesel de la troisième génération de la Mercedes classe S (W140 S300) et de la première génération de l’Audi A8 (2.5 TDI). Animée par le même six-cylindres en ligne (M51D25) monté sur la 325tds (E36) et la 525tds (E39), la 725tds affiche des performances similaires à celles de ses concurrentes avec notamment une puissance maximale de 143 ch et un couple de 280 Nm. Elle accélère de 0 à 100 Km/h en 11.5 s et atteint une vitesse maximale de 206 km/h.




BMW-E38-7.jpeg



BMW 730d E38 (1998-2001)

Lancée en Septembre 1998 à l’occasion du restylage de la BMW E38, la 730d est venue remplacer la 725tds. Elle est animée par l’un des meilleurs moteurs Diesel jamais construits par BMW : le six-cylindres en ligne M57D30. D’ailleurs, c’est le premier moteur Diesel de BMW à être équipé d’un système d’injection directe à rampe commune. On le retrouve également sous le capot des modèles BMW 330d (E46), 530d (E39), X5 3.0d (E53), et Range Rover L322. Il délivre une puissance maximale de 184 ch et un couple maximal de 280 Nm. En 2000, le M57D30 a reçu une amélioration technique qui a permis d’augmenter légèrement ses performances pour atteindre une puissance de 193 ch et un couple de 430 Nm. La 730d accélère de 0 à 100 km/h en 8.9s et atteint une vitesse de pointe de 220 Km/h.




BMW-E38-8.jpeg




BMW 740d (1999-2001)

La 740d représente le modèle de pointe de la gamme E38 Diesel. Elle représente également une évolution importante au niveau des motorisations Diesel de BMW. En effet, le V8 4.0 L animant la 740d était considéré comme le moteur de voiture de tourisme le plus performant des années 2000. Construit spécialement pour la Série 7 E38 et repris ultérieurement pour la 740d E65, le M67D39 est le premier moteur V8 Diesel biturbo au monde. Doté d’un système d’injection directe, il délivre une puissance maximale de 245 ch et un couple de 560 Nm. 




BMW Série 7 E38 phase 2

En 1998, la BMW E38 a reçu son restylage de mi- carrière. Esthétiquement, les phares et les feux arrière ont été redessinés. Les calandres adoptent une position plus verticale et sont chromées de série sur la 750i. A l’intérieur, la Série 7 E38 a reçu une nouvelle interface de commande de climatisation avec une protection améliorée contre les rayonnements.





BMW-E38-9.jpeg





De nouvelles finitions en bois précieux et de nouvelles selleries en cuir ont été ajoutées au catalogue. Les sièges avant ont été étendus de 20 millimètres par rapport à la version pré-facelift. Un nouveau pack Sport a été proposé en option incluant une suspension Alpina, des jantes en alliage léger multirayons, des sièges Sport, ainsi que la finition Shadow Line à l’extérieur. Coté mécanique, les moteurs essences de la Série 7 E38 phase 2 ont reçu des améliorations techniques permettant d’augmenter légèrement leur puissance et couple. La Série 7 E38 restylée a reçu également la troisième génération du système de contrôle de stabilité dynamique DSC III, lequel est monté de série sur l’ensemble des modèles de la gamme.




BMW-E38-10.jpg





La BMW Alpina B12 E38

Développée sur la base de la 750i E38, l’Alpina B12 a été dévoilée officiellement en Mars 1995 au Salon de Genève. Elle a été produite en 201 exemplaires à partir du mois de Décembre de la même année. A la différence de la 750i, la vitesse de pointe de l’Alpina B12 n’a pas été bridée électroniquement et atteint les 280 km/h. Grâce à son V12 5.7 L, elle dispose d’une puissance maximale de 387 ch et d’un couple de 560 Nm. Elle accélère de 0 à 100 km/h en 6.4 s.



Alpina-BMW-E38-11.jpeg



L’Alpina B12 est équipée d’une boite de vitesse automatique Switchtronic à 5 rapports. Elle est également la première automobile au monde à être équipée d’un catalyseur à préchauffage électrique développé conjointement avec l’équipementier EMITEC. En 1999, à l’occasion du restylage de la BMW E38, Alpina a lancé une nouvelle version de sa berline haut de gamme : l’Alpina B12 6.0. Produite en 94 exemplaires, elle est animée par un V12 6.0 L délivrant une puissance maximale de 430 ch et un couple maximal de 600 Nm. Elle accélère de 0 à 100 Km/h en 5.9 s et atteint une vitesse de pointe de 291 Km/h.




Alpina-BMW-E38-12.jpg





Conclusion

Avec un total des ventes de 327.598 exemplaires, la troisième génération de la Série 7 a perpétué le succès commercial de ses devancières. Le dernier modèle (une 740i) a été produit en juillet 2001. La BMW E38 s’est donc éclipsée pour céder le flambeau à la BMW E65.

Dernière modification par BMW-Tech (25-08-2017 21:22:31)

Hors Ligne

#2 25-08-2017 23:46:09

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 154
Site Web

Re : BMW Série 7 E38 : l’évolution d’un mythe

La BMW Série 7 offre un confort exceptionnel. Elle incarne, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, la souveraineté d'un style achevé. Grâce à la technique moteur novatrice de BMW, ce qui paraissait impossible est devenu possible : augmenter la puissance tout en réduisant la consommation. C'était un véritable progrès pour l'époque.

Les six cylindres essence et le turbodiesel à injection directe et common rail de 3 litres s'avèrent des plus brillants. Quant aux moteurs huit cylindres et douze cylindres, fleurons de la gamme, ils s'harmonisent eux aussi parfaitement avec la BMW Série 7.  Le conducteur savoure le plaisir incomparable que procure cette automobile tout en ayant la certitude que BMW a tout fait pour sa sécurité.

Avec la série 7 E38, BMW exposait fièrement tout son savoir faire et sa maîtrise de la construction automobile. La série 7 E38 résumait à elle seule ce que la marque savait produire de meilleur dans les années 90, ses équipements étaient novateurs et ingénieux; son style mettait tout le monde d'accord.

Quand on pense qu'une Série 7 neuve coutait entre 75000€ et 100000€ en 1999 (à l'époque on parlait d'ailleurs en francs, il s'agissait donc de véhicules coutant 500000 à 600000 francs soit le prix d'une villa), et que ces memes voitures se négocient aujourd'hui à partir de 2000€ en occasion, c'est tout de meme assez incroyable!

Voici quelques caractéristiques techniques et tarifs de modèles d'époque:

740iAL

caracteristiques-et-tarif-bmw-740ial-1999.png

750iA

caracteristiques-et-tarif-bmw-750ia-1999.png

750iAL

caracteristiques-et-tarif-bmw-750ial-1999.png


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
Épinglée :
3 19 Hier 20:09:01 par DaddyKool
2 12 Hier 16:58:37 par Joz
Épinglée :
Épinglée :: Série 7 F01 : le palace roulant de BMW ! par BMW-Tech
1 16 15-09-2017 08:41:10 par DaddyKool
Épinglée :
2 34 06-09-2017 08:04:21 par Joz
0 20 04-09-2017 17:16:52 par BMW-Tech

Pied de page des forums