Fiche occasion BMW Z4 E85: Fiabilité et guide d'achat (Page 1) / Z4 E85 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 25-08-2017 12:34:09

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 128

Fiche occasion BMW Z4 E85: Fiabilité et guide d'achat

Lorsque le public découvrit la BMW Z4 E85 pour la première fois, c’était au Mondial de l’Auto de Paris  2002. Le roadster reprenait le flambeau de la BMW Z3, un prédécesseur qui avait marqué son temps. Voulue plus percutante que cette dernière, la BMW Z4 était caractérisée par un look cossu et une fabuleuse motorisation. En 2009, lorsque la production s’estompa, elle ne fut disponible qu’en occasion. Bien loin des 300.000 exemplaires vendus de la Z3, la BWM Z4  commençait à dévoiler ses failles tant au niveau de la finition que de la fiabilité.

BMW-Z4-E85-1

Finition de la BMW Z4 E85

Un roadster est généralement une voiture très athlétique dans le style et dans la motorisation. S’inscrivant dans cette dynamique, la BMW Z4 a profité de nombreux éléments qui ont permis d’exacerber ces desseins de sportive. Mais la stratégie a-t-elle été payante ?

Les plus de la finition

Visuellement, la BWM Z4 E85 est une petite voiture avec du caractère. En bonne sportive, elle se devait d’avoir un look très sportif. Pour donc atteindre cet objectif, la marque allemande a joué sur les formes et la première chose qui frappe sur la Z4 est incontestablement son train avant. Très prédominant, le train avant, comme l’ensemble de la voiture, jouit d’une finition impeccable. Les éléments star de ce train avant sont incontestablement la calandre qui est bien plus raffinée que ce qui se fait sur les modèles utilitaires. Les optiques, elles aussi, augmentent au charme de la voiture en étant légèrement inclinée et arrondie, contrairement aux optiques rectangulaires des autres modèles.

Le choix d’une peinture gris cendre aussi lumineuse et brillante a été un coup de maitre. Bien qu’elle donne à la BWM Z4 E85 une allure masculine, elle permet au roadster de ne pas être indigne des femmes. Pour parfaire ce look, les jantes à cinq branches et leur couleur chromée crée le contraste avec l’aspect général de la voiture. Visuellement, cette BMW frappe fort.

Si vous deviez vous en tenir à son look, retenez que celui-ci porte très bien les années. La peinture reste étincelante et l’ensemble de la carrosserie garde cette pêche lorsque l’entretien est bien fait.  En dépit de son âge, conduire une telle voiture aujourd’hui ne vous donnera pas l’impression d’être dans une voiture d’occasion. Pourtant, cette finition ne fait pas l’unanimité.

BMW-Z4-E85-2

Les moins de la finition

Pour une voiture sortie il y a 14 ans, il faut dire que le style de la BMW Z4 E85 se défraîchit. Certains éléments dans son look ne sont pas aussi modernes que ce qui se fait aujourd’hui. Ça n’en fait pas une voiture peu moderne pour autant.

Si pour certains le train avant est l’arme fatale de la BMW Z4 E85, pour d’autres, ce n’est pas le cas en raison des problèmes de visibilité causés par sa longueur ; ceux-ci rendent difficiles le stationnement et les manœuvres dans les endroits confinés. À cela, il faut ajouter les problèmes d’apparition de condensation dans les optiques avant.

Confort et habitabilité de la BMW Z4 E85

Pour avoir et conserver cette fière allure, la BMW Z4 E85 a dû être construite avec des dimensions données. Si celles-ci font le charme de la voiture, elles constituent aussi le plus grand défaut en termes de confort et d’habitabilité.

Les plus du confort et de l’habitabilité

La BMW Z4 E85 a des dimensions qui feraient hésiter certains à savoir une longueur de 4090 mm, une largeur de 1780 mm une hauteur qui varie entre 1299 mm et 1302 mm et un empattement de 2495 mm. Mais il convient de rappeler que la BMW Z4 E85 est un roadster qui s’est décliné plus tard en coupé. Dans les deux cas, il s’agit généralement de voitures à 2 places et en vertu de cela, elles ne peuvent pas offrir l’habitabilité d’une berline.

Aussi, pour sa catégorie, l’espace disponible dans cette BMW est tout à fait raisonnable, d’autant qu’en matière de dimensions, la Z4 fait bien mieux que son prédécesseur. En plus du confort qui a été nettement amélioré, le coffre a gagné en volume et est désormais de 260 litres. 

On a toujours reproché à BMW ses amortissements trop souples. Dans le cas de la BMW Z4 E85, le confort est au-dessus de la moyenne avec une suspension qui trouve un compromis entre fermeté et souplesse. Néanmoins, on ne peut pas dire que les versions M brillent par leur confort qui montre très vite ses limites sur les petites routes et les routes irrégulières. Une suspension beaucoup trop ferme qui grève complètement le plaisir de conduire. 
L’ensemble de la finition intérieure a été fait avec le soin qu’on connait aux modèles BMW. Le charme et la qualité se chevauchent pour offrir un résultat impeccable. Mais la plupart des équipements de cette BMW Z4 E85 montrent leur limite dans le temps.

BMW-Z4-E85-3

Les moins du confort et de l’habitabilité

Au fil des années, la finition intérieure de la BMW Z4 E85 peut prendre des coups de vieux, non seulement en termes de fraicheur, mais aussi de résistance. Pour les finitions qui tiennent le coup, elles font évidemment plus vieilles. Mais pour les moins tenaces, il peut arriver, même si les cas sont rares, que le revêtement intérieur se délite. Le cuir peut se fragiliser.

Les sièges manquent cruellement de maintien latéral et cela se ressent davantage en conduite dynamique. En plus, l’intérieur de la voiture manque cruellement d’espace de rangement, notamment au niveau de l’habitacle.  Le déficit est tel que le couvercle de la boite à gants tombe sur les pieds quand on l’ouvre.

À cela il faut ajouter les bruits parasites au niveau de la planche de bord en conduite à haute vitesse notamment sur les modèles d’avant 2005. Cependant, le plus gros défaut du confort de la BMW Z4 E85 est surtout l’électronique.

Il peut arriver que le mécanisme d’ouverture ou de fermeture de la capote électrique fasse des siennes. Cette défaillance a deux sources : les capteurs ou le mécanisme électro-hydraulique. Quand on considère que la capote est l’élément phare d’un roadster, le premier mot qui nous vient à l’esprit est : dommage !  À cela s’ajoute le détecteur de pluie qui peut, dans certaines circonstances se décoller du pare-brise. Les cas de CD restés coincés dans le lecteur ont été largement recensés. Pour finir, sur certains modèles, on a enregistré les problèmes d’allumage inopiné du voyant d’airbag.

BMW-Z4-E85-4

Motorisation et comportement routier de la BMW Z4 E85

Ce roadster a connu une carrière bien remplie grâce à sa motorisation très puissante. C’est d’ailleurs grâce à elle que la BMW Z4 E85 a ce comportement routier qui rassemble les troupes, en dépit des légères défaillances enregistrées.

Les plus de la motorisation et du comportement routier

Que serait la BMW Z4 E85 sans sa motorisation ? Apparemment,  pas grand-chose puisque, pour mettre de la vie dans cette voiture qui crée la controverse, BMW a travaillé uniquement sur des blocs à essence de 4 et 6 cylindres.  L’offre débuta avec trois moteurs 6 cylindres :
     •    2,2i 170 chevaux,
     •    2.5i 192 chevaux
     •    3.0i 231 chevaux
En 2005, l’offre s’élargit à un moteur de 2.0 litres 4 cylindres développant 150 chevaux. Les versions plus sportives n’apparurent qu’en 2006 et avec elles, 4 nouvelles motorisations :
     •    2.0i 150 chevaux
     •    2.5i 177 chevaux
     •    2.5si 218 chevaux
     •    3.0si 265 chevaux

La star de cette motorisation reste incontestablement la version « M » pour Motorsport. Dédiée à la compétition automobile, la BMW Z4 M se déclinait en version roadster et en version coupée  développant tous deux une puissance de 343 chevaux. Dans l’ensemble, plus la puissance augmente, plus la voiture a du couple. Ainsi, l’offre se partage entre 200 Nm et 365 Nm.

À part la version 2.0i 150 chevaux et la version M qui ne sont proposées qu’avec une boite à vitesse manuelle de 6 rapports, la plupart des motorisations sont proposés avec deux boites à vitesse. Celles-ci se partagent entre des boites à vitesse de 5 et 6 rapports, qu’elles soient automatiques ou manuelles.  Comme il est de coutume chez BMW, la transmission est arrière(propulsion).

Grâce à cet arsenal, la BMW Z4 E85 a un comportement routier très intéressant. Avec un empattement qui représente 61% de la longueur de la voiture, le roadster se montre très efficace à haute vitesse. Pour renforcer cette efficacité, il faudra opter pour des jantes 16 ou 17 pouces. La hauteur de 1.3 m est parfaite pour apporter un centre de gravité très bas à la voiture.

Avec un châssis deux fois plus rigide que la Z3, la BMW Z4 E85 a dû s’assagir. Ainsi, le comportement reste très efficace, mais un peu trop sur la réserve. BMW a voulu miser sur l’aspect « sécurité » de ce modèle en la dotant d’une série d’équipements qui permettent de contrôler la traction. Le but étant une meilleure répartition des masses. Si l’initiative est noble, elle n’a pas tout à fait payé.

BMW-Z4-E85-5

Les moins de la motorisation et du comportement routier

En dépit des efforts de BMW pour contrôler la traction, les problèmes de stabilité sur terrain mouillé subsistent. Qu’elle soit trop sécuritaire alors qu’elle est censée être une voiture sportive grève complètement le plaisir de conduite. Pourtant, les pneus Runflat jettent le pavé dans la mare en annihilant l’efficacité de l’auto et en accentuant l’inconfort de la conduite. Cependant, la direction à assistance électrique reste la plus grande déception de la BMW Z4 E85. Elle enlève le naturel du roulage en ligne droite.

La boite à vitesse automatique à 6 rapports à convertisseur hydraulique peut être considérée comme une erreur, car ce genre de boite n’est pas fait pour une sportive. Elle enregistre beaucoup de latence entre les passages des rapports. Par contre, la boite robotisée SMG à 5 rapports des débuts reste bien plus efficace, mais c’est aussi la plus difficile à trouver en occasion.

Après, il faudra aussi vous habituer à la voracité des boites à vitesse avec une consommation mixte qui peut passer de 7.9 litres/100 km pour la plus sobre à 11.8 litres/100 km pour la plus gourmande.

BMW-Z4-E85-6

Prix et entretien

Comme toute bonne voiture prémium, la BWM Z4 E85 coute très chèr en entretien, en plus d’une cote encore très élevée. 

En complément à cette fiche occasion sur la BMW Z4 E85, je vous invite à consulter cet article indispensable avant tout achat: BMW occasion: le guide pour bien choisir.

Hors Ligne

#2 25-08-2017 14:56:42

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 154
Site Web

Re : Fiche occasion BMW Z4 E85: Fiabilité et guide d'achat

C'est vrai qu'elle côte encore, la bougresse! La Z4 E85 est recherchée, c'est un véhicule plaisir, un modèle exclusif, une vraie voiture de passionnés.

Ses quelques petits défauts n'enlèvent rien à son style incroyable, ni à la dose massive d'adrénaline distillée à son volant.

Comptez 8000 à 10000€ pour vous offrir cet extraordinaire "jouet pour adultes" sur le marché de l'occasion, et bien sur n'oubliez pas de lire le guide BMW occasion avant tout achat.


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
Épinglée :
3 19 Hier 20:09:01 par DaddyKool
Épinglée :
1 26 14-09-2017 15:07:25 par DaddyKool
Épinglée :
1 16 14-09-2017 09:21:53 par DaddyKool
Épinglée :
1 21 14-09-2017 08:12:13 par DaddyKool
Épinglée :
1 27 23-08-2017 16:20:37 par DaddyKool

Pied de page des forums