Fiche occasion BMW Série 3 E36: Fiabilité et guide d'achat (Page 1) / Série 3 E36 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 15-08-2017 08:22:32

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 128

Fiche occasion BMW Série 3 E36: Fiabilité et guide d'achat

Lorsque BMW lança sa série 3, elle avait la farouche intention de créer de la concurrence à l’Audi A4 et à la Mercedes Classe C. Cette aventure qui commença tout doucement aboutit à 6 générations et la BMW Série 3 E36 se place au beau milieu.

Troisième née de la série, la BWM série 3 E36 a été commercialisée de 1990 à 2000. Avec une carrière de près de 10 ans, la familiale a su marquer son époque, au point où aujourd’hui, même en occasion, elle crée encore de l’engouement. Dit-on se fier à une voiture qui est maintenant vieille de 17 ans ? La réponse.

BMW-Serie-3-E36-1

Finition

Lorsqu’on est une voiture de cet âge, on a besoin d’arguments solides pour rester dans le cœur des amateurs. Dans cette quête de gloire et de reconnaissance, le style compte pour beaucoup, car comme on le dit souvent, la première impression est souvent la bonne.

Une finition riche à l’épreuve du temps…

Pendant ses 10 ans de carrière, la BMW Série 3 E36 a connu une série de déclinaisons de carrosserie. Ce qui n’a fait qu’enrichir l’offre. En effet, jusqu’en 1992, la BMW Série 3 E36 a débuté sa carrière en berline. Cette même année, c’est en version coupé qu’elle se déclina, avant que l’écurie soit enrichie d’une version cabriolet en 1993. L’année qui suivit consacra le lancement d’une version compacte à trois portes avec un raccourcissement de la longueur de 22 cm.

Comme si ça ne suffisait pas, la version break fut inaugurée en 1995. Finalement, c’est à nouveau en coupé, mais cette fois équipée d’un kit M3, que la BMW Série 3 E36 fut proposée en 1996. Le désormais Coupé  M3 eut une carrière de sportif bien remplie aussi bien en Europe qu’en Amérique.
À part cette grande richesse de carrosseries, cette BMW fut la première à inaugurer la protection de projecteurs, alors qu’auparavant  ceux-ci étaient positionnés sur le bandeau de la calandre. D’autre part, la BMW Série 3 E36 profitait d’une calandre en naseau directement intégrée à la face avant.

La BMW Série 3 E36 est restée, au niveau du look, une voiture à la carrosserie très robuste à chaque version avec une très bonne résistance à la corrosion et en dépit de l’âge, sa ligne reste indémodable. Son look reste à la fois sobre et classique, mais avec une résistance à toute épreuve. Son air élancé est accentué par la nervure qui court sur les portières. En gros, la BMW Série 3 E36 porte le poids des années comme un chef. Cela n’en fait pas moins une voiture de 1990.

BMW-Serie-3-E36-2

Le poids des années

Lorsque vous mettez côte à côte une voiture de 1990 et une autre de 2010, la différence est flagrante. On a beau mettre en avant la résistance et la robustesse de la BMW Série 3 E36, cela n’en fait pas moins une voiture pas assez moderne pour notre époque.

En effet, dans l’ensemble, la BMW Série 3 E36 arbore des lignes très masculines, parfois un peu trop carrées. Avec aussi peu de rondeurs et de courbes, elle reste une voiture au look très sévère. La face avant de la voiture reste très imposante avec des optiques très rectangulaires avec à l’intérieur de grosses optiques rondes et un capot presque sans courbe. Que dire de la calandre en naseau, qui bien qu’elle soit une innovation de l’époque, reste peu moderne actuellement.

Parlons des sorties d’air de la BMW Série 3 E36. Une simple barre horizontale incrustée de plusieurs quadrillages. L’arrière de la voiture n’y échappe pas. Nous ne terminerons pas ce décryptage sans parler des jantes à 5 bras de la BMW Série 3 E36 qui achève son look années 90. En somme, on sent bien la rigueur allemande.

Sans affecter la qualité de la construction, ces détails posent juste un problème d’actualisation. Mais en attendant, entrons dans l’antre de ma bête.

BMW-Serie-3-E36-3

Confort et habitabilité

L’intérieur de la BMW Série 3 E36 est à l’image de l’extérieur, c’est-à-dire de la qualité, mais des matériaux peu actuels. 

Une finition intérieure qui tient encore la route

Malgré l’âge, la finition intérieure de BMW Série 3 E36 reste de qualité. Le travail qui a été fait sur l’ergonomie est appréciable, mais vous apprécierez surtout le fait qu’elle jouisse de nombreuses options de série : sellerie en cuir, toit ouvrant, fermeture à distance, climatisation automatique bizone, antipatinage, régulateur de vitesse, etc. La liste est longue et chacun de ses éléments contribue à renforcer l’habitabilité. Cela ne veut pas dire que l’intérieur voiture est exempt de défauts.

Une fiabilité mise à mal

Le premier problème de la finition intérieure de la BMW Série 3 E36 concerne l’étroitesse de la place à l’intérieur. Vous ne vous sentirez pas particulièrement étriqué, mais la E36 aurait gagné à être plus spacieuse, notamment sur les places arrière. Le coffre lui aussi semble assez restreint avec une capacité de 435 litres.

Encore une fois, le temps a fait œuvre dans cette voiture et après plus de 20 ans, la finition intérieure montre ses limites. Pour une voiture dont le kilométrage atteint les 500.000 km, on ne s’étonne pas que certains éléments montrent des signes de défaillance. Au nombre de ceux-ci, on peut citer le décollement de la garniture de la boite à gants, la fragilisation du faisceau de fil de la malle et du joint de vitre avant. De même, il peut arriver que, sur la plupart des modèles, l’habitacle se délabre avec le temps. Les parties les plus touchées sont les panneaux de porte qui en plus grincent ou encore le ciel de toit. À cela, il faut ajouter la défaillance de la vitre électrique avant et de l’éclairage du phare jaune. Il ne faut pas oublier la fermeture centralisée qui ne marche pas à toutes les portes.

BMW-Serie-3-E36-4

Comportement routier

Sur la route, la BMW Série 3 E36 se montre assez perspicace, même si certains désagréments s’invitent en trouble-fêtes.

Du caractère

La surprise est grande lorsqu’on chevauche cette voiture. De nombreux propriétaires ont relevé le caractère routier de cette voiture. À cause de son poids et du travail sur l’aérodynamisme, la BMW Série 3 E36 est une très bonne routière. En plus d’être très silencieuse sur autoroute, elle se laisse conduite très facilement surtout sur chaussée sèche. Cette dernière précision est d’autant plus importante à faire que la BMW Série 3 E36 ne s’en sort pas aussi bien lorsque certaines conditions sont réunies.

E36, ça glisse

La BMW Série 3 E36 se trahit une fois que ça grisaille. Même avec l’anti dérapage, elle a du mal à s’en sortir. En plus, à bas régime, la voiture se montre peu performance. À cela il faut ajouter la souplesse de l’amortisseur avant. Comme défaut, cela peut paraitre dérisoire à côté de toutes les qualités de cette voiture, notamment au niveau de la motorisation.

BMW-Serie-3-E36-5

Motorisation

Le BMW Série 3 E36 partage sa motorisation entre une dizaine de  moteurs essence et 03 moteurs diesels. Chacun présente des caractéristiques très attractives, partageant leur puissance entre 102 chevaux et 321 chevaux pour les blocs essence et de 90 chevaux à 143 chevaux pour les blocs diesel. Avec cette motorisation, vous aurez droit à des moteurs cylindrés de 1.6 litre à 3.2 litres.

Ce qui vous accrochera le plus, c’est certainement la sonorité de la plupart des motorisations qui reste très agréable. Mais la robustesse est un critère bien plus important, d’autant que malgré l’âge de la BMW Série 3 E36, les moteurs peuvent atteindre facilement les 390.000 km sans sourciller, notamment sur le modèle 1.7 TD 90 chevaux 1995. 

Dans l’ensemble, la motorisation reste très robuste, avec une plage d’utilisation assez impressionnante, avec un rapport puissance/couple appréciable. Ce qui lui vaut un tempérament sportif et joueur, malgré le fait que la transmission soit une propulsion.
La BMW Série 3 E36 a aussi le mérite d’avoir une consommation moyenne oscillant entre 8 et 9 litres/100 km en conduite mixte.

Moteur robuste, mais vieux

Avec l’âge de la BMW Série 3 E36, il n’est pas facile de tomber sur une voiture authentique. La plupart des modèles ont une motorisation ayant subi de nombreuses modifications. D’autre part, il peut arriver que vous tombiez sur des modèles dont le différentiel ne dispose pas d’autobloquant. En plus des broutements de l’embrayage, la BMW Série 3 E36 peut être confrontée à des difficultés de démarrage le matin.

BMW-Serie-3-E36-6

Fiabilité

Pour une fois, une voiture allemande peut se targuer d’avoir une bonne fiabilité en plus de la facilité d’entretien en dépit de son âge. Cependant, il faudra peut-être revoir la pompe à eau et se faire à la turbine en plastique.

En complément à cette fiche occasion sur la BMW Série 3 E36, je vous invite à consulter cet article indispensable avant tout achat: BMW occasion: le guide pour bien choisir.

Dernière modification par BMW-Tech (15-08-2017 08:46:17)

Hors Ligne

#2 20-08-2017 00:50:59

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 154
Site Web

Re : Fiche occasion BMW Série 3 E36: Fiabilité et guide d'achat

La Série 3 E36, c'est LA BMW la plus populaire des années 90. Alors bien sur, aujourd'hui on peut la trouver sur le marché de l'occasion à partir d'un millier d'euros à peine, mais attention! Car les modèles disponibles ont bien souvent déja eu plusieurs vies, et sont loin d'etre des premières mains. Il faudra donc bien controler le véhicule en suivant les conseils du guide d'achat BMW occasion!


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
Épinglée :
3 19 Hier 20:09:01 par DaddyKool
2 12 Hier 16:58:37 par Joz
Épinglée :
Épinglée :: Série 7 F01 : le palace roulant de BMW ! par BMW-Tech
1 16 15-09-2017 08:41:10 par DaddyKool
Épinglée :
1 26 14-09-2017 15:07:25 par DaddyKool
Épinglée :
1 16 14-09-2017 09:21:53 par DaddyKool

Pied de page des forums