BMW X5 E53 : le premier SUV bavarois (Page 1) / X5 E53 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 09-08-2017 02:10:32

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 104

BMW X5 E53 : le premier SUV bavarois

BMW X5 E53 : le premier SUV bavarois


Dévoilée officiellement au Salon de Detroit en Janvier 1999, la BMW E53 est la première génération de la gamme X5. Elle a été construite à l’usine de BMW à Spartanburg et partage plusieurs de ses composants avec la Série 5 E39 et la Range Rover L322. Robuste, fiable, et élégante, elle reste une référence incontournable dans le segment des SUV.





BMW-X5-E53-1.jpeg





Conception et développement de la BMW X5 E53

1994 reste une date clé pour BMW. Elle coïncide avec deux évènements majeurs dans l’histoire du groupe allemand : l’acquisition de Land Rover, et l’inauguration de l’usine de Spartanburg aux Etats-Unis. En effet, l’Amérique du nord a toujours été le marché de prédilection pour le constructeur allemand. Cependant, pour pouvoir rivaliser avec les autres constructeurs premium et consolider sa présence dans le marché local, BMW devait couvrir tous les segments de vente notamment celui des SUV. Quoi donc de meilleur pour le groupe allemand que l’acquisition d’une marque aussi prestigieuse que Land Rover pour aller à la conquête de ce segment très disputé des SUV ?





BMW-X5-E53-2.jpeg




Bien évidemment, avec l’acquisition de Land Rover en 1994, BMW a voulu principalement profiter de l’expérience et du savoir-faire technique de la marque anglaise dans le segment des 4x4. Ainsi, elle a lancé la même année un projet ambitieux pour développer son premier modèle SUV. Eduard Walek a été nommé responsable de ce projet intitulé E53. Le designer Christopher Chapman, qui travaillait chez DesignworksUSA (filiale de BMW en Californie) a rejoint Chris Bangle à Munich pour mettre en œuvre le design extérieur de la X5 E53. Les travaux d’étude et de conception ont duré plus de deux ans. Le premier prototype a été testé en 1997, et le design final a été enregistré en 1998. Alors que tous les travaux de conception et de développement ont été réalisés à Munich, le premier SUV de BMW a été construit dans l’usine américaine de Spartanburg en Caroline du Sud.




BMW-X5-E53-3.jpg





Pour réduire les couts de conception et de production, la X5 E53 a été construite sur la plateforme de la Série 5 E39 dont elle emprunte également plusieurs composants. Il faut reconnaitre que l’acquisition de Land Rover a été très bénéfique pour le constructeur bavarois. Outre l’expertise qu’il a gagnée en matière de développement des SUV, il a pu réduire ses couts de recherche et de développement en empruntant plusieurs pièces de rechange de la Range Rover L322 qui était également en phase de développement. Même au niveau du design, la X5 E53 adopte plusieurs éléments stylistiques de la Range Rover comme la conception du hayon en deux parties. Pour des raisons purement commerciales, BMW a enregistré son premier SUV en tant que SAV (Sport Activity Vehicle ou véhicule pour activités sportives). Une manière pour le constructeur bavarois de se différencier de ses concurrents en créant son propre segment qui sera enrichi en 2003 par le lancement de la X3.





BMW-X5-E53-4.jpeg





Châssis et carrosserie

Contrairement aux SUV classiques qui sont basés sur un châssis-poutre indépendant avec essieux rigides, la X5 E53 adopte une architecture en monocoque autoporteuse avec suspension à roues indépendantes. La carrosserie a été construite en acier selon les principes de la construction légère fonctionnelle, tandis que la suspension est assurée principalement par des éléments de liaison au sol et des coussins d’air avec correcteurs d’assiette. Cette conception a permis d’avoir une rigidité torsionnelle d’un niveau semblable à celui de la Série 7 E38. Cette bonne rigidité torsionnelle contribue d’ailleurs à dissiper les vibrations engendrées par les éléments en mouvement, et à protéger la carrosserie et les trains roulants à long terme. En outre, les charges sont réparties selon une conception 52/48 entre l’essieu avant et l’essieu arrière, ce qui permet d’améliorer la stabilité et le comportement dynamique de la voiture.





BMW-X5-E53-5.jpeg




En outre, la X5 E53 adopte un essieu avant à jambes et bras de suspension et barre stabilisatrice. Le groupe motopropulseur a été placé de manière à améliorer la sécurité passive en cas de collision frontale. Quant à l’essieu arrière, il adopte une architecture multibras similaire à celle de la Série 7 E38. Les bras de suspension et les porte-moyeux de la X5 E53 sont en aluminium afin de réduire les masses non suspendues. Les amortisseurs arrière sont montés entre les bras oscillants et les supports de caisse. Le différentiel arrière bénéficie d’un système de suspension bi-élastique qui contribue à limiter les vibrations et à améliorer le confort acoustique dans la partie arrière. Grâce à cette architecture optimisée, les qualités dynamiques de la X5 E53 sont comparables à celles du vaisseau amiral bavarois de l’époque, à savoir la BMW E38.






-BMW-X5-E53-6-.jpeg





Motorisations de la X5 E53 phase 1

Au lancement, le premier SUV bavarois était disponible en version BMW X5 E53 4.4i. Cette variante partage le même moteur essence M62TUB44 avec plusieurs modèles tels que la Série 5 E39 540i, la Série 7 E38 740i et la Range Rover L322. Il s’agit d’un V8 4.4 L délivrant une puissance maximale de 286 ch à 5400 tr/min et un couple nominal de 440 Nm à 3600 tr/min. Il est équipé des dernières technologies en date telles que le système VANOS et la nouvelle génération de calculateur moteur de type DME. Ce V8 est également équipé d’un système innovant de refroidissement moteur variable à pilotage électronique.




BMW-X5-E53-7.jpeg




En Septembre 2000, le constructeur bavarois a lancé une deuxième variante essence : la BMW X5 E53 3.0i. Animée par un six-cylindre en ligne 3.0 L (M54B30), elle dispose d’une puissance maximale de 227 ch et d’un couple de 300 Nm. L’unique modèle X5 E53 Diesel a été lancé en Septembre 2001. Cette version X5 E53 3.0d est animée par un six-cylindres en ligne 3.0 L (M57D30) délivrant une puissance de 184 ch et un couple de 410 Nm. En Avril 2002, le constructeur bavarois a étoffé son offre par le lancement d’une nouvelle variante sportive : la X5 E53 4.6 iS. Ce modèle qui représente la réplique de BMW face à la Mercedes ML 55 AMG est animé par un moteur V8 (M62B46) emprunté à l’Alpina B10. Il dispose d’une puissance remarquable de 347 ch et d’un couple de 480 Nm. A l’image de certaines berlines bavaroises, les modèles de la BMW X5 E53 phase 1 ont été équipés d’un système de transmission intégrale à prise constante délivrant 38% du couple à l’essieu avant et 62% à l’essieu arrière. Quant aux modèles BMW X5 E53 phase 2, ils ont adopté le nouveau système intelligent quatre roues motrices (xDrive) qui assure une répartition plus optimisée du couple moteur entre les roues avant et arrière.




BMW-X5-E53-8.jpeg




BMW X5 E53 phase 2

La version restylée de la BMW X5 E53 a été dévoilée en 2003 au salon de Frankfort en marge de la présentation officielle de la X3 E83. Outre les améliorations stylistiques qui ont été apportées au capot, aux phares, calandres, antibrouillards, et feux arrière, c’est surtout au niveau mécanique que les changements ont été plus significatifs.  Ainsi, la version sportive X5 4.6 iS a été remplacée par la BMW X5 4.8 iS, laquelle offre un niveau de puissance supérieur grâce à son nouveau moteur V8 4.8 L (N62B48) délivrant 360 ch. Le moteur de la X5 E53 4.4i a reçu d’importantes améliorations techniques qui ont permis d’augmenter sa puissance de 286 ch à 320 ch.  Idem pour le moteur Diesel de la X5 E53 3.0d qui a vu sa puissance augmenter de 184 ch à 218 ch.




BMW-X5-E53-9.jpg





En outre, les modèles de la versions restylée X5 E53 sont dotés du nouveau système de transmission intégrale xDrive ainsi que de nouvelles boites de vitesses. Le catalogue des options a été également enrichi par l’introduction de nouveaux équipements comme l’éclairage adaptatif et le toit ouvrant panoramique. Par ailleurs, en marge de la présentation de la X5 E53 phase 2, BMW a dévoilé sa première version blindée « X5 Security », laquelle répond aux normes de protection B4/VR4. Construite de matériaux hautement résistants tels que l’acier pare-balles et le verre de sécurité revêtu de polycarbonate, la X5 Security est également dotée d’un interphone pour communiquer avec des personnes à l’extérieur du véhicule. En cas de tentative d’assaut, un système électronique verrouille toutes les portes et émet des signaux d’alarme sonores et visuels. A noter que cette version blindée de la X5 E53 est capable de résister aux armes à feu d’un calibre allant jusqu’à .44 Magnum ou 9mm Luger. 




BMW-X5-E53-10.jpg




Fiabilité BMW X5 E53 : pannes et problèmes sur la X5 E53

Entre les années 2000 et 2005, la X5 E53 a subi 9 rappels techniques pour diverses raisons allant d’un petit dysfonctionnement au niveau du poste radio jusqu’aux problèmes plus graves comme la défaillance du calculateur moteur ou de la pompe d’injection HP. Malgré ces problèmes qui ont concerné une série limitée de véhicules, la BMW X5 E53 reste un SUV très fiable à condition de bien respecter les échéances d’entretien et d’agir dès les premiers signes d’une anomalie. Comme c’est le cas pour tous les SUV costauds, les silentblocs des bras de suspension avant de la X5 s’usent très rapidement surtout si le véhicule roule fréquemment sur des routes dégradées. D’habitude, l’usure des silentblocs X5 E53 se manifestent par un bruit anormal à l’avant et par un léger manque de précision au niveau de la direction.




BMW-X5-E53-11.jpeg





Les roulements des moyeux avant de la X5 E53 ont également tendance à s’user d’une manière prématurée. La résistance HS (ou étage de puissance de ventilation) et le visco-coupleur sont également des pièces à haut risque de défaillance. Sans oublier bien sûr le problème de la poulie damper (ou poulie vilebrequin) qui est une panne classique sur plusieurs modèles BMW. Causée essentiellement par des changements brusques de régimes dues à une conduite saccadée, cette panne est immobilisante et cause également la rupture De la courroie d’accessoire et de la courroie de climatisation. En outre, sur la X5 E53 3.0d, il y’a risque de défaillance du débitmètre qui se manifeste par une perte de puissance.   






BMW-X5-E53-12.jpeg




Conclusion

Ecoulée à plus de 580.000 exemplaires, la X5 E53 a non seulement permis à BMW de chasser dans les terres de la Mercedes ML mais également de consolider sa présence dans le marché nord-américain. Quelques années après son lancement, elle est devenue une référence incontournable dans le segment des SUV. Malgré tous ses défauts, elle est fiable et combine l’élégance classique des berlines bavaroises à la praticité fonctionnelle des 4x4. En définitive, le lancement de la BMW X5 E53 n’était que la première étape dans un virage stratégique qui s’avère très rentable puisque le segment des SUV représente actuellement plus du tiers des ventes du constructeur bavarois.

Dernière modification par BMW-Tech (09-08-2017 02:28:55)

Hors Ligne

#2 09-08-2017 10:33:43

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 134
Site Web

Re : BMW X5 E53 : le premier SUV bavarois

On peut trouver des X5 E53 d'occasion autour des 8000€ à 10000€, ce tarif accessible en fait un SUV très populaire et apprécié aujourd'hui encore.

Cette première génération est très réussie, surtout pour son moteur 6 cylindres en ligne 3.0L d qui est aussi puissant que fiable et offre une consommation raisonnable.

Avec ce SUV, pas de doute BMW avait réussi un véritable coup de maitre pour l'époque et c'était indispensable pour contrer Mercedes-Benz et son ML W163!


Forum BMW

Hors Ligne

#3 09-08-2017 18:36:34

Joz
Membre

Inscription : 16-02-2017
Messages : 70

Re : BMW X5 E53 : le premier SUV bavarois

Merci pour cette revue de détail qui me permet de mieux cerner le grand-père de mon F15 !


Entre Étoile et Hélice ...

Hors Ligne

Pied de page des forums