BMW M3 E46 : une supercar abordable ! (Page 1) / M3 E46 / ForumBMW.net

Le forum 100% non officiel et indépendant des passionnés BMW

Vous n'êtes pas identifié(e).     

#1 01-08-2017 20:41:15

BMW-Tech
Rédacteur

Inscription : 02-06-2016
Messages : 148

BMW M3 E46 : une supercar abordable !

BMW M3 E46 : une supercar abordable !




M3, un nom évocateur, symbole de puissance et de sportivité ! Que ce soit sur les circuits de courses ou sur les routes ordinaires, elle affiche un grand potentiel de puissance et offre une expérience de conduite incomparable dans sa catégorie. Depuis le lancement de la première génération (M3 E30), elle n’a cessé d’incarner le cœur sportif de Motorsport sous sa forme la plus originale. Faisant partie de cette gamme de sportives exceptionnelles, la M3 E46 a perpétué la success story de sa devancière, la M3 E36. Pourtant, elle s’en distingue par un style plus agressif, une allure plus dynamique, et surtout par un moteur plus puissant. On peut déjà se permettre de la comparer aux supercars sauvages, car elle a tous les atouts pour les mettre à rude épreuve !




BMW-M3-E46-Coupe-2.jpg





Design : sportive, élégante, et dynamique

Lancée en version Coupé en 2000, puis en version cabriolet en 2001, la M3 E46 incarne à la fois luxe et sportivité. Deux différences majeures la distinguent de la M3 E46. La première c’est qu’elle n’a pas été dérivée en version berline. La deuxième c’est qu’elle est plus exclusive en comparaison avec la série 3 de base qui lui a servi comme plateforme de développement. Au niveau stylistique, la M3 E46 affiche une allure plus dynamique et plus musclée. Bien qu’il n’a aucune fonctionnalité technique, le dôme de puissance caractéristique sur le capot moteur révèle la nature sportive de la voiture et la puissance de la mécanique au-dessous. D’autres traits spécifiques distinguent la M3 E46 par rapports aux modèles standards comme les passages de roues élargis, les jantes 18 pouces (ou 19 en option), et le design plus aérodynamique des rétroviseurs.





BMW-M3-E46-Coupe-3.jpeg




Bien évidemment, l’appartenance à la famille M est confirmée par l’aspect sportif des doubles sorties d’échappement et des grandes grilles d’aération sur le pare-chocs avant. La M3 E46 est 40 mm plus large que la version standard de la Série 3. Elle est donc légèrement plus spacieuse. A l’intérieur, le niveau d’équipement est généralement similaire à celui de la version standard mais affiche certaines spécificités M. Le combiné d’instruments par exemple rappelle le style raffiné de celui de la M5 E39. Que ce soit sur la version Coupé ou Cabriolet, la dotation standard comprend –entre autres-des sièges Sport M Design avec réglage électrique, un volant multifonction M à trois branches, et un pommeau de vitesse rétroéclairé.





Tableau-de-bord-M3-E46.jpeg





Moteur : l’un des plus puissants de sa catégorie

Sous le capot de la M3 E46 on retrouve le monumental S54 B32 qui était considéré comme l’un des moteurs les plus puissants de son époque. D’ailleurs, c’est le même moteur qui a été repris pour la Z4 M Coupé (2006-2008). Même si techniquement parlant il appartient à la famille S54, ce bloc de 3.2 L n’est qu’une version améliorée d’un autre six-cylindre qui a fait la force de la M3 E36 : le S50 B32. Les ingénieurs motoristes de Motorsport ont dû augmenter la cylindrée et introduire de nouveaux arbres à cames, de nouveaux pistons en alliages d’aluminium revêtus de graphite ainsi qu’un nouveau vilebrequin renforcé. La chambre de combustion et le diamètre des soupapes d’admission et d’échappement ont été également optimisés offrant ainsi un meilleur taux de compression (11.5 :1). Grâce à toutes ces améliorations, ce L6 délivre une puissance maximale de 343 ch à 7900 tr/min et un couple de 365 Nm disponible dès 4900 tr/min.





Moteur-M3-E46.jpeg




Bien que le moteur soit conçu initialement pour une conduite sportive, il délivre 80% de son couple maximal à partir de 2000 tr/min. La puissance spécifique a été boostée pour atteindre 106 ch /L au lieu de 100 ch/L. A la différence du S50 B32, le S54 B32 adopte un système d’alimentation d’air à six papillons individuels et à commande électronique au lieu de trois unités de papillons doubles. La gestion électronique du moteur est assurée par le nouveau système microprocesseur MSS54 développé conjointement entre les départements techniques de BMW et de Motorsport. Avec une puissance de calcul de 25 millions d’opérations par seconde, le MSS54 offre une gestion optimale des données fonctionnelles et des opérations du moteur même aux régimes élevés. A l’instar des autres moteurs atmosphériques M conçus selon le concept du haut régime, le S54 B32 adopte des technologies issues de la formule 1. A son régime de pointe frôlant 8000 tr/min, la vitesse des pistons dépasse 24m/s. A titre de comparaison, les pistons des moteurs de Formule 1 de l’époque dépassaient légèrement la vitesse de 25m/s. Malgré son poids élevé (212 Kg), leS54 B32 reste l’un des moteurs les plus agiles des années 2000.



BMW-M3-E46-Coupe-1.jpeg




Transmission : Boite M séquentielle SMG II avec Drivelogic

Au lancement, la M3 E46 était équipée d’une boite mécanique à six rapport, à partir de 2001, les clients pouvaient disposer de la nouvelle boite SMGII. En effet, BMW a toujours eu des standards assez élevés en matière de conception des boites de vitesses. C’était d’ailleurs le premier constructeur automobile à proposer dès 1966 une boite de vitesse automatisée à 100%. Pour ses modèles signés M, le constructeur bavarois n’épargne pas ses moyens et offre le summum de sa technologie développée en coopération avec des équipementiers de renommée tels que ZF ou Getrag. Fidèle à ce principe, la M3 E46 est dotée -à partir de 2001- d’un système de transmission très sophistiqué : la boîte M séquentielle SMGII.




BMW-M3-E46-Cabriolet.jpeg





Cette transmission vient en effet remplacer la première génération SMG lancée depuis 1996. Développée en coopération avec Getrag et Sachs, la boite M séquentielle SMG II adopte des technologies de haute performance issues de la formule 1. Alors que dans une automobile BMW ordinaire, le conducteur doit déplacer le levier de vitesse pour changer les rapports, sur la M3 il peut se contenter de le faire en actionnant deux palettes de commande montées sur le volant. D’une architecture identique à celle de la boite mécanique à 6 rapports, la boite SMG II offre deux modes de conduite : mode séquentiel « S », et mode automatisé « A ». La pédale d’embrayage est supprimée, et à la différence d’une boite automatique classique, la boite SMG ne contient pas de convertisseur hydraulique.





M3-E46-pack-Competition.jpeg





En mode séquentiel « S », il est possible au conducteur d’adapter le mode de changement des vitesses en fonction de son style de conduite grâce au système Drivelogic. Celui-ci offre 6 programmes de conduite allant de S1 à S6. En mode automatisé « A », la boite passe les rapports d’une manière complètement automatique en fonction des programmes sélectionnés dans le système Drivelogic. Le fonctionnement de ce système est géré conjointement par l’unité de commande de la boite M séquentielle et l’unité de commande électronique du moteur (MSS54).




Poste-de-conduite-M3-E46.jpg




Châssis et trains roulants

A l’instar de toutes les voitures sportives, ce n’est pas seulement le moteur qui fait la force de la M3 E46 mais également la conception de son châssis. Les ingénieurs de développement de Motorsport se sont basé sur la structure de la M3 E36 pour concevoir de nouveaux trains roulants. Bien que la M3 E46 soit plus grande et légèrement plus lourde que la M3 E36, elle offre une maniabilité et un comportement routier considérés parmi les meilleurs dans le segment des voitures sportives. La répartition des masses 50/50 (très chère à BMW !), la carrosserie extrêmement rigide, l’introduction d’alliages d’aluminium dans la construction des trains roulants, ainsi que la conception d’un nouveau plan de poussé sont à l’origine de cette performance. En outre, l’élargissement des voies et l’optimisation de la chaine cinématique ont contribué d’une manière significative à l’amélioration de l’adhérence et de la stabilité. Par ailleurs, la M3 E46 est la première voiture M à recevoir les disques de frein « Compound » qui se distinguent par une optimisation de la dissipation de chaleur mais également par une durée de vie supérieure à celles des systèmes classiques.




BMW-M3-E46-Cabriolet_20170801-1841.jpg






Déficiences et problèmes majeurs de la M3 E46

Bien que la M3 E46 soit une automobile sportive et performante, elle n’échappe pas à certains défauts auxquels il faut faire très attention si l’on désire en acheter une. Commençons donc par la partie mécanique. Il faut bien savoir que beaucoup de voitures M3 E46 ont été rappelées par BMW à cause de certains problèmes au niveau du moteur. En effet, le S54 B32, étant un moteur conçu pour atteindre des régimes très élevés, avait deux défauts majeurs : la défaillance du système VANOS et la casse des coussinets de bielles.





-Problemes-VANOS-M3-E46-.jpeg





Un bruit anormal émanant du moteur peut souvent révéler une défaillance au niveau du solénoïde de pression ou de la pompe à huile haute pression alimentant le système VANOS. Dans certains cas, la panne du système VANOS peut également causer l’endommagement de la chaine de distribution. Au niveau de l’embiellage du S54 B32, les coussinets de bielles étaient fragiles et se cassaient beaucoup sur les modèles sortis entre 2001 et 2002. BMW a dû corriger ce défaut en rappelant les modèles concernées pour un remplacement des coussinets défaillants par d’autres plus renforcées. Lors de l’achat d’une M3 E46 (2001-2002), il faut donc bien vérifier si elle a bénéficié de cette action technique. D’autres pannes sont également fréquentes sur la M3 E46 comme la défaillance de la pompe à huile de la boite séquentielle SMG II et le grognement du pont arrière qui révèle souvent une usure des roues dentées du différentiel. Par ailleurs, le berceau arrière risque de se fissurer au niveau des supports du pont arrière, ce qui est également un problème récurrent sur la plupart des Série 3 E46.




Fissure-berceau-arriere-M3-E46.jpeg





Conclusion

Avec un total de 85.744 exemplaires vendus entre 2000 et 2006, la M3 E46 a brillamment perpétué le succès commercial de sa devancière. Outre son groupe motopropulseur issu de la Formule 1, elle se distingue par son design sportif et son châssis dynamique. Même si sa finition intérieure n’est pas aussi exclusive que son design extérieur, la M3 E46 reste l’une des meilleures M3 jamais construites par Motorsport.




M3-E46_20170801-1937.jpeg




Dernière modification par BMW-Tech (01-08-2017 20:57:21)

Hors Ligne

#2 02-08-2017 18:00:06

DaddyKool
Administrateur

Inscription : 30-05-2016
Messages : 173
Site Web

Re : BMW M3 E46 : une supercar abordable !

Cette M3 E46, que de souvenirs! C'est sans conteste la sportive de référence des années 2000, et elle a bien vieilli, sa ligne inimitable semble insensible aux assauts du temps.

Au niveau de la côte aussi, la M3 a bien vieilli. Avec la raréfaction des modèles disponibles et une demande toujours présente, il faudra compter 25000€ a 30000€ environ pour s'offrir une M3 E46. C'est toujours environ 3 à 4 fois moins cher qu'une M3 F80 neuve, et après tout quand on aime on ne compte pas...


Forum BMW

Hors Ligne

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
Épinglée :
2 208 08-06-2017 22:13:26 par Joz
Épinglée :
Épinglée :: BMW i8 : La supercar écologique ! par BMW-Tech
1 127 13-05-2017 22:09:02 par DaddyKool
Épinglée :
2 275 25-04-2017 20:48:48 par Joz
Épinglée :
2 219 19-03-2017 13:59:34 par Joz
Épinglée :
Épinglée :: BMW X4 : un petit X6 plus abordable ! par BMW-Tech
2 209 17-02-2017 21:53:43 par Joz

Pied de page des forums